Ligue contre le Cancer
Comité de l'Ain

 

56 Rue Bourgmayer
Bourg en Bresse 01

Tél:  04 74 22 58 96
  
www.liguecancer01.net

               

Chercher

   

   
Actualités  
A la une
Dernières actualités
Les dossiers
Agenda
   
Le Comité de l'Ain  
Son organisation
Ses résultats
Les Délégations cantonales
La vie des Délégations
Nous contacter
   
Nos missions  
Soutenir la recherche
Les dépistages
Prévention Information
L'aide aux malades
   
Comment nous aider  
Faites un don
Devenez bénévole
Devenez partenaire
Faites un legs
   
Informations utiles  
Avez vous une question ?
Documentations
Adresses et liens locaux
La Ligue et le cancer
Cancer Info Service
   
   
 
Prévention Information


Dans notre département de l'Ain, le Ligue contre le Cancer agit !

20 bénévoles, conseillés et accompagnés dans leurs démarches par un Médecin Tabacologue, interviennent actuellement dans 65 écoles du Département.

Les 80 classes concernées sont réparties sur 5 circonscriptions scolaires (BRESSE, DOMBES, BUGEY, BOURG II et III).

La vérité sort de la bouche des enfants!

Participation dynamique des Villardois à la lutte contre le cancer avec une randonnée pédestre organisée par le comité villardois de la Ligue contre le Cancer dimanche 19 avril 2009

La randonnée a été suivie d’un concours de dessins pour les enfants et d’une conférence sur la maladie chronique qu’est le cancer (par le Dr BRUHIERE) ainsi que d’un débat sur le dialogue parent/enfants à propos du tabagisme (par le Dr FAUROBERT).

Douze enfants ont apporté leur réflexion sur la consommation du tabac à travers un dessin à registre humoristique ainsi que l’avait souhaité le président du jury (Dr FAUROBERT).
Benjamin PAPY, 10 ans, a bien mérité le premier prix par une petite histoire joliment dessinée racontant les méfaits du tabagisme actif à travers la transformation stylisée et drôle d’un visage de fumeur ainsi qu’à travers la gêne occasionnée pour tous par les mégots qui traînent.
Hugo BERREZ, 11 ans, par l’intermédiaire du sport a su suggérer la perte de liberté induite par la dépendance au tabac ainsi que le désagrément de la fumée pour un non- fumeur.
Enfin, très surprenant, le très jeune Yann RAVINET, 4 ans, a créé une composition dans son dessin en distinguant d’un côté la vie sans cigarette, pleine de lumière et de fleurs et de l’autre la vie avec cigarette, rouge comme la braise et le danger…
Tous les autres, bien sûr, ont fourni un très appréciable effort de création et de concentration sur ce thème.
Bravo à tous ces jeunes qui ne manquent pas de pertinence dans leur observation. Nous souhaitons que leur choix futur les mène à éviter d’exposer leur corps à la fumée du tabac si chargée de substances toxiques. Et si contraire à la liberté même.

Admirez donc les dessins d'enfants sur les risques du tabac !

Le message semble clairement passé !!

La maitresse de CM2 de l'école de Tossiat nous a aussi adressé les deux papiers réalisés par ses élèves après le passage des bénévoles du tabac.
               Regardez les documents réalisés: document 1 et document 2

Ainsi, sous la conduite de Simon Moyal, vice président du Comité, 20 bénévoles de la Ligue ont pu dialoguer à raison de 2 séances de 2 heures avec plus de 2000 élèves, en concertation avec les enseignants.

La LUTTE contre le CANCER fait partie de l'un des grands Chantiers actuels

Le TABAC, facteur de risques, clairement et scientifiquement identifié, induit des cancers dont un grand nombre serait évité et facilement évitable.
En France, il entraîne la disparition prématurée de 66.000 personnes, chaque année, soit 40% des causes du cancer.

La LIGUE contre le CANCER, forte de 103 comités répartis sur le territoire national, a souhaité que la LUTTE contre le TABAC demeure un axe prioritaire dans le PLAN CANCER, et dans une politique de SANTE PUBLIQUE DURABLE et EFFICACE.

C'est pourquoi, la LIGUE contre le CANCER de l'AIN, pour la septième année consécutive, a fait le choix de mener campagne contre les méfaits du TABAC, dans les classes de CM1/CM2, campagne parrainée par l'Education Nationale, en partenariat avec le Conseil Général, la Caisse Primaire d'Assurance Maladie, la Mutualité Sociale Agricole et la DDASS. En effet, 10/12 ans, c'est l'âge où l'enfant est le plus réceptif ; les résultats obtenus dans de nombreux départements démontrent tout l'intérêt de ce choix.

 

 

   


 


zoom