Ligue contre le Cancer
Comité de l'Ain

 

56 Rue Bourgmayer
Bourg en Bresse 01

Tél:  04 74 22 58 96
  
www.liguecancer01.net

               

Chercher

   

   
Actualités  
A la une
Dernières actualités
Les dossiers
Agenda
   
Le Comité de l'Ain  
Son organisation
Ses résultats
Les Délégations cantonales
La vie des Délégations
Nous contacter
   
Nos missions  
Soutenir la recherche
Les dépistages
Prévention Information
L'aide aux malades
   
Comment nous aider  
Faites un don
Devenez bénévole
Devenez partenaire
Faites un legs
   
Informations utiles  
Avez vous une question ?
Documentations
Adresses et liens locaux
La Ligue et le cancer
Cancer Info Service
   
   
 


L'Editorial du Président
Mars 2017

Grâce à vous, nous avons soutenu, pendant six ans, les travaux de l’équipe de Virginie Pétrilli, qui ont conduit à la découverte d’une protéine de l’inflammation associée au cancer du sein et/ou au cancer du poumon. Grâce à votre aide, cette équipe a pu acquérir une stature internationale qui lui permet, maintenant, de trouver d’autres financements. En 2017, nous commençons à soutenir, financièrement, une nouvelle équipe, celle de Julie Caramel, qui travaille au Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon, sur le traitement du mélanome malin métastasé ; une tumeur dont la fréquence explose. Plus que jamais, nous mettons tous nos espoirs en vous et en votre générosité pour que progresse la recherche en cancérologie.

L'Editorial du Président
Octobre 2016

Le comité de l’Ain de la Ligue contre le cancer connaît actuellement une période très encourageante issue du travail acharné de ses bénévoles et de ses permanentes depuis des années. De cette activité résulte une image particulièrement favorable qui incite le grand public à se rapprocher de notre comité, et à nous soutenir.

C'est ainsi que depuis deux mois nous avons eu le plaisir d'assister au lancement de deux nouvelles délégations, l'une à Châtillon sur Charonne, l'autre à Bellegarde-sur-Valserine, deux zones à forte densité de population où nous n’étions pas présents.
Par ailleurs, des initiatives spontanées se rapprochent de nous afin de nous aider à financer les chercheurs que nous soutenons : c'est ainsi qu'a eu lieu récemment l'exposition vente des tableaux de Mme Louise Lainé Boué à l’Hôtel Marron de Meillonnas de Bourg-en-Bresse, au profit de notre comité. Dans quelques jours un groupe de jeunes gens organise un cocktail musical dans les environs de Bourg. D’autres sont à l’origine d’une vente de bijoux fantaisie.
Cette année le CLARA, cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes a demandé à être associé à la remise du Prix Jeune Chercheur en cancérologie que nous décernons depuis sept ans à un espoir de la discipline, conjointement avec l’Association des Amis de l’Université de Lyon.
os délégations cantonales rencontrent un succès grandissant dans les manifestations qu'elles organisent.

Cette activité soutenue nous permet maintenant de financer deux nouveaux projets de recherche, que nous avons souhaités consacrés aux cancers de l'enfant.

C’est l’image efficace et désintéressée que donnent nos bénévoles, c’est la certitude que les dons iront à des équipes proches, connues, qui viennent se présenter en de nombreuses occasions qui donnent confiance au public et le rassurent en ces temps de disette et de fiscalité sauvage.

Il ne faut certes pas relâcher nos efforts. Les besoins financiers de la recherche en cancérologie sont immenses, de moins en moins bien couverts par la dotation officielle. Il est indispensable que chacun d'entre nous se mobilise pour trouver de nouveaux adhérents et de nouveaux donateurs.
Nous savons que nous pouvons compter sur votre générosité et votre altruisme.

Assemblée Générale 12 mai 2016 à Saint-Rémy : Rapport moral du Président

D’année en année la dotation officielle de la recherche en cancérologie diminue. D’année en année la précarité des familles touchées par le cancer augmente. Il est donc, particulièrement, important que le comité de l’Ain de la Ligue contre le cancer parvienne à poursuivre sa tâche. Les cotisations, dons et quêtes sont restés remarquablement stables par rapport à 2014. Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles adresses, et nous tentons de fidéliser les anciennes. Chacun doit prospecter son entourage.

Le travail précis et minutieux de nos trésoriers, Mesdames Meynal et Allais, Monsieur Cheutet, nous a fidèlement accompagné. Ils m'ont aidé de leurs conseils. Je les remercie de leur compétence et de leur patience. Je remercie également le travail soigneux, le dévouement fidèle et l’écoute souriante de nos permanentes Pascale Colas et Patricia Glattard.
Notre journal "L'Espoir" est toujours bien accueilli par le grand public. Nous avons avancé le numéro du 4ème trimestre, ce qui a, notablement, amélioré son rendement.
Nous bénéficions de l’hospitalité généreuse d'ADREA qui nous loge et nous offre, depuis des années, l'entretien de nos locaux.  Nous lui exprimons notre très vive gratitude. Nous remercions la MSA pour son soutien logistique. Il permet d'assurer la synthèse des consultations de psycho-oncologie pour les malades et leurs proches. La MSA a mis à notre disposition Madame Alexandra MARTIN, assistante sociale, qui a apporté ses connaissances techniques précieuses à notre commission d'aide sociale.
Ces différentes contributions participent nettement à l'efficacité de nos actions et à l'équilibre de notre bilan financier.
Nous nous félicitons de l’excellent accueil que nous rencontrons auprès des élus du département et de la ville, ainsi qu’auprès des représentants de l’ARS. 

LE COMITE :

Conseil d'administration :
Il s'est réuni quatre fois au cours de l'exercice. Je tiens ici à remercier les administrateurs pour le temps qu'ils consacrent à notre comité, pour la pertinence de leurs avis et pour leur disponibilité.
Le renouvellement des mandats de Mme Marie Christine Meynal, Dr Jean Paul Renand, M. Jean Claude Morellet et M. Simon Moyal a été voté à l’unanimité lors de l’Assemblée Générale du 21 mai 2015 à Péronnas.

Les délégations cantonales :
Nous avons actuellement
12 délégations et un correspondant.
Trois nouvelles délégations sont en cours de création : Saint Didier sur Chalaronne, Thoiry dans le Pays de Gex, et Bellegarde où des volontés opiniâtres concourent à recréer une antenne. 

LA VIE de l'ASSOCIATION :

Les legs : En 2015, nous avons été bénéficiaires d'un legs de 62 228 euros.

Les missions sociales : au cours de l'exercice 2015, elles ont représenté 415 805 € :

  • L’action pour les malades : 31 612 €
  • L’aide à la recherche : 326 589 €
  • La prévention la formation et le dépistage pour 57 604 €

Le détail des comptes est présenté en détail par Madame Meynal, il est consultable au siège, ainsi que prochainement sur le site Internet du comité.
Le Comité Départemental de l’AIN de la Ligue contre le CANCER est représenté par son président dans de nombreuses structures départementales, régionales, nationales.

Le site internet : il est mis à jour au moins une fois par quinzaine, alimenté en informations locales, vie des délégations, flashes d'actualité en cancérologie et dossiers techniques ou scientifiques.
En 2009, lors de sa création, il recevait 1550 visiteurs par mois. En 2015 ce fut une moyenne de 9 300 visites mensuelles, soit un total de 120 000 visites dans l'année avec lecture de 190 000 pages. Le don financier en ligne augmente peu à peu. On nous pose assez souvent des questions par l'intermédiaire du site. Ces questions viennent de la France entière.

Prévention, dépistage, information : 

  • Prévention tabagisme : le vice président Simon MOYAL secondé par 30 bénévoles poursuit, avec la même passion et un enthousiasme communicatif, sa mission d'information des écoliers de CM2 sur les méfaits du tabac. Tout le département est couvert. Les écoles du Pays de Gex sont, de plus en plus, demandeuses. Cela pose des problèmes de distance, et il devient urgent d’avoir des antennes locales. C’est dire combien la création de la délégation de Thoiry est attendue. En 2015, plus de 4000 enfants ont bénéficié de cette information. Le site Internet de cette commission, animé par M. Michel Offner, est consultable depuis le site du comité ou depuis sa propre adresse (http:/ligue01contreletabac.free.fr/).
     
  • Dépistage : Avec l'ODLC 01, Organisme de Gestion de Dépistage dans l'Ain, et son responsable le Dr Christian Balamou, nous avons un partenariat efficace pour conduire des actions de promotion des deux dépistages, sein et colorectal, en place en France.

Au printemps de 2012, nous avions accueilli à Bourg le Colon-Tour®, puis, à notre demande, il est venu à Oyonnax en avril 2013. En juin 2014 nous l’avons reçu à Belley. En mars 2015, il a rencontré un grand succès au cours du week-end Santé Bien-Etre à Ambérieu en Bugey. En mars 2016 il s’est installé pendant trois jours à Bourg.
Je fais partie de la Commission Nationale Information, Prévention, Dépistage de la Ligue Nationale.

  • Information : en 2015, j'ai animé 16 conférences, exposés et colloques, à la demande de délégations cantonales de la Ligue, de Commissions Communales d'Action Sociale, de Caisses de Retraite ou de Mutuelles. Les lycées et collèges continuent de nous solliciter pour la diffusion d’informations sur la prévention et les dépistages.

Plusieurs groupes d'étudiants nous ont sollicités pour leur mémoire d'études.

L'Aide aux malades :

        L’aide financière : Notre commission d'aide sociale s'est réunie au moins une fois par mois, afin de statuer sur des dossiers établis par les assistants sociaux hospitaliers ou de secteur. Madame Alexandra MARTIN, assistance sociale mise à notre disposition par la MSA, nous aide de ses avis techniques précis :
-     
65 dossiers de secours ont été examinés.
-     
44 ont été acceptés.
-     
11.321,13 € ont été accordés.
-     
Nous avons une convention avec le Rotary Club qui a consacré le bénéfice de toutes ses actions à la Ligue.                                                                                           

        Le soutien psychologique aux malades et à leurs familles :
-   
89 personnes ont été reçues, malades ou proches, totalisant 295consultations, pour un montant total de 16.373,77 €.
-     
9 psychologues cliniciens sont sous contrat avec la Ligue et la MSA.

En juin, comme chaque année, la MSA a convié à Ambérieu en Bugey l’ensemble des psychologues cliniciens, le représentant de la Ligue et le Pr Saltel, psychiatre au Centre Léon Bérard pour faire le point de l’action sur l’année. L’octroi d’une subvention importante de l’ARS nous a permis de reprendre la promotion de cette action unanimement appréciée, et de ne plus en brider le déroulement.
 

         La consultation anti-tabac (M. Yannick Descharmes) :
-     
9 consultations pour 4 patients pour un montant de 450 euros. 

          Soutien financier et moral à l'Association d’Aide aux Mutilés de la Voix : 3 000 euros. 

La recherche : En 2015, nous avons consacré 326 589 € à l'aide à la recherche.
 
Nous avons poursuivi le financement du projet Canopée, issu de la collaboration des équipes de recherches du CLB, du CRCL, des HCL, de l'INSERM, du CNRS, et de l'Université Claude-Bernard-Lyon I. Notre financement avait débuté dès décembre 2012. Nous avons profité de toutes les occasions pour assurer la promotion de ce programme de recherche, auprès des bénévoles comme du grand public. Les résultats de ce programme, notamment dans son volet « Evesor » dépasse les prévisions les plus optimistes.

En 2015 nous n’avons pas eu de concert à Ekinox. n février 2016 nous avons organisé le concert de la Garde Républicaine.
Ce concert, dédié à la recherche, a rencontré un beau succès. Il a rapporté 42 000 euros. 

Nous poursuivons le soutien des travaux de Mme Virginie Pétrilli qui porte sur l’intrication entre inflammation, cancer du sein et cancer bronchique. 

Conjointement avec les Amis de l'Université de Lyon, nous avons remis, dans les locaux de l’INSERM à Lyon, le troisième et dernier volet du "Prix Jeune Chercheur" à M. David COX, qui travaille sur la thématique des cancers du sein métastatiques. Nous poursuivrons un partenariat avec son équipe, mais dans un autre cadre. Le Professeur Patricot, administrateur de notre comité est chargé de rechercher un nouveau lauréat pour les trois années à venir. On lui demande de rechercher un jeune chercheur au sein des Hospices Civils de Lyon.

Notre résultat 2015 nous a permis de poursuivre le financement des travaux de Mme Marie Castets en onco-pédiatrie.

Le Professeur Puisieux, Marie Castets, Virginie Pétrilli, et leurs élèves Mélanie Bodnard, Roxane Pommier, Baptiste Guey n’hésitent pas à venir animer les réunions de nos délégations et expliquer l’usage des fonds que nous leur remettons. Leur présence très accessible contribue à rendre populaire notre action. 

Je vous remercie de votre attention.

L'Editorial du Président
Mars  2016

En 2015, la dotation financière officielle de la recherche en cancérologie a encore baissé, tandis que le prix des réactifs, des automates d’analyses continuait d’augmenter, rendant la situation des chercheurs français de plus en plus difficile.

Cependant, habités par la passion, ils poursuivent leurs travaux et font avancer la recherche, notamment dans le domaine des thérapeutiques ciblées du programme Canopée.

Les résultats sont là, qui dépassent les prévisions. Cela nous apporte la preuve que nous avons fait le bon choix des équipes, et le bon choix de la stratégie d’aide financière.

Merci à vous tous qui contribuez à ce grand œuvre.

Pour que les résultats soient toujours plus rapides et plus complets, parlez en autour de vous. Que chacun persuade quelques uns de ses proches de devenir adhérent de la Ligue, donateur, voire bénévole…
D’avance merci, au nom des malades et au nom des chercheurs…

L'Editorial du Président
Décembre 2015

La crise économique s'aggrave dans notre pays, seul à ne pas se relever. Les inégalités se creusent. Le nombre de chomeurs continue d'augmenter. Des milliers d'entreprises ferment.
La dotation officielle de la recherche en cancérologie est tombée en 2015 de 60 % à 50 % des besoins. Cela signifie que si le caritatif n’existait pas, si vous n’étiez pas là, un projet de recherche sur deux devrait être abandonné, faute de moyens financiers.

Le comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer s'est engagé à financer des équipes de recherche soigneusement choisies au Centre Léon Bérard et aux Hospices Civils de Lyon. Ces chercheurs ont établi leur budget prévisionnel sur trois ans en fonction de ce que nous leur avons annoncé.
Par ailleurs la commission d'aide sociale du comité est de plus en plus sollicitée. La maladie, lorsqu'elle s'ajoute au chômage et à l'augmentation des charges, entraîne vite les ménages vers l'abîme.

Si vous avez la chance d'être économiquement préservé, aidez-nous, aidez les chercheurs, aidez les malades et leurs proches.
Grâce aux déductions fiscales un don de 50 euros ne vous coûtera que 17 euros...

D'avance merci au nom de tous ceux à qui vous offrirez ainsi votre aide.

L'Editorial du Président
Septembre 2015

Quatre fois par an, lorsqu'il a votre adresse postale, le Comité de l’Ain de la Ligue contre le cancer vous envoie son bulletin-papier, "L'Espoir". Il s'adresse à vous, pour vous informer, vous solliciter, vous rendre des comptes.

L'Aide à la Recherche constitue notre axe prioritaire et nous lui consacrons l'essentiel de nos ressources. Mais les missions de la Ligue consistent également à informer, à s'intéresser aux avancées sociétales, à la prévention, aux dépistages.

Grâce à votre présence et grâce à votre générosité, nous avons pu en 2014 tenir nos engagements vis-à-vis des chercheurs. Nous avons pu également commencer à soutenir un projet de recherche en cancérologie pédiatrique.

Il est essentiel, pour la réussite de nos projets futurs, d'augmenter le nombre de nos adhérents. Si nos actions vous ont convaincu, parlez-en autour de vous, et incitez vos proches,  vos amis, à se joindre à nous et à devenir comme vous, Ligueur. Si vous ne recevez pas notre bulletin trimestriel-papier, indiquez nous votre adresse, nous vous l'enverrons gracieusement.

Rapport moral du Président sur l'exercice 2014 (extraits)
Assemblée Générale du 21 mai 2015, E
space Bern
ardin à Péronnas

L’année 2014 a été douloureusement marquée par le décès de deux de nos administrateurs : Jean-Louis Réquin, président pendant 27 ans et président d’honneur délégué à la recherche depuis 8 ans, et Jean-Paul Faillet, président des stomisés Ain – Saône et Loire. L’un et l’autre se sont battus admirablement, avant d’être emportés par la maladie contre laquelle ils avaient consacré leur générosité.

 

Cette année encore le comité de l'Ain a su résister à la crise économique. En raison du contexte, nous avions établi pour 2014 un budget prévisionnel prudent. Grâce au travail de terrain considérable réalisé par nos délégations locales, et grâce à l'excellente image qu'elles donnent de notre mouvement, nous avons pu consacrer à l'aide à la recherche 212.061,44 € de plus que ce qui avait été prévu.
 

Les dons et quêtes ont augmenté de 16 %. Contrairement à d’autres associations caritatives, notre nombre d’adhérents est resté stable. Nous sommes néanmoins toujours à la recherche de nouvelles adresses, et nous tentons de fidéliser les anciennes. Chacun d'entre nous doit prospecter son entourage.

 

Les trésoriers, Mesdames Meynal et Allais, Monsieur Cheutet, dont je salue ici le travail précis et minutieux, m'ont aidé de leurs conseils. Je les remercie de leur compétence et de leur patience. Je remercie également le travail fidèle, et l’écoute souriante de nos permanentes Pascale Colas et Patricia Glattard. 

Nous bénéficions de l’hospitalité généreuse d'ADREA.  Nous lui exprimons notre très vive gratitude. Nous remercions la MSA pour son soutien logistique. Il permet d'assurer la synthèse des consultations de psycho-oncologie pour les malades et leurs proches.

 

Nous nous félicitons de l’excellent accueil que nous rencontrons auprès des élus du département et de la ville, ainsi qu’auprès des représentants de l’ARS.

 

LE COMITE :

Conseil d'administration :

Il s'est réuni quatre fois au cours de l'exercice. Le renouvellement des mandats de M. Lucien Berger et du Docteur Henri Breuil, a été voté à l’unanimité lors de l’Assemblée Générale 2014 à Viriat. Le directeur du Centre Régional de Lutte contre le cancer est membre de droit de notre conseil d’administration. Le Pr Sylvie Négrier n’a pas souhaité poursuivre la direction du Centre Léon Bérard. Elle a été remplacée par le Pr Jean-Yves Blay, qui délègue à notre CA le Dr Zrounba, responsable du pôle médical.

 

Les délégations cantonales :

Nous recensons 12 délégations et un correspondant.

Les nouveaux responsables, arrivés en 2013 ont trouvé leurs marques. Les manifestations qu’ils organisent, marches, pièces de théâtre, concerts, rencontrent un succès grandissant avec un bénéfice de + 34 % par rapport à 2013.

 

LA VIE de l'ASSOCIATION :

Les legs : En 2014, nous avons été bénéficiaires d'un legs de 134 236 euros.

 

Les missions sociales : au cours de l'exercice 2014, elles ont représenté 494 118 € :

L’action pour les malades : 30 536 € (+ 32 %)

L’aide à la recherche : 413 767 € (+ 72 %)

La prévention la formation et le dépistage pour 49 815 € (- 12 %)

Le détail des comptes est consultable au siège, ainsi que prochainement sur le site Internet du comité.

 

Nous représentons notre Comité dans de nombreuses structures départementales, régionales, nationales.

 

Le site internet : il est mis à jour au moins une fois par quinzaine, alimenté en informations locales, vie des délégations, flashes d'actualité en cancérologie et dossiers techniques ou scientifiques.

En 2009, lors de sa création, il recevait 1550 visiteurs par mois. En 2014 ce fut une moyenne de 8 200 visites mensuelles, soit un total de 98 000 visites dans l'année avec lecture de 170 000 pages. Le don financier est toujours rare par ce biais. En revanche, on nous pose assez souvent des questions par l'intermédiaire du site.

 

 

Prévention, dépistage, information :

 

Prévention tabagisme : le vice président Simon Moyal secondé par 30 bénévoles poursuit avec la même passion et le même enthousiasme sa mission d'information des écoliers de CM2 sur les méfaits du tabac, afin de les armer pour refuser les tentations tabagiques des plus grands lorsqu'ils arriveront au collège. Tout le département est désormais couvert, y compris le Pays de Gex. En 2014, plus de 4000 enfants ont bénéficié de cette information. Le site Internet de cette commission, animé par M. Michel Offner, est consultable depuis le site du comité ou depuis sa propre adresse  http:/ligue01contreletabac.free.fr/

 

Dépistage : Avec l'ODLC 01, organisme de gestion de dépistage dans l'Ain, et son responsable le Dr Christian Balamou, nous avons un partenariat efficace pour conduire des actions de promotion des deux dépistages, sein et colo-rectal, en place en France.

Au printemps de 2012, nous avions accueilli à Bourg le Colon-Tour®, puis, à notre demande, il est venu à Oyonnax en avril 2013. En juin 2014 nous l’avons reçu à Belley. En mars 2015 il a rencontré un grand succès au cours du week end Santé Bien-Etre à Ambérieu en Bugey. On nous a beaucoup interrogé sur le nouveau test immunologique du cancer colo-rectal, enfin imminent.  La Ligue Nationale m'a sollicité à plusieurs reprises pour assurer une formation au    dépistage pour des bénévoles et des salariés de différents comités, et m'a nommé à la    Commission nationale Information, Prévention, Dépistage. 

 

Information : en 2014, j'ai animé 21 conférences, exposés, colloques, à l’invitation de délégations cantonales de la Ligue, de Commissions Communales d'Action Sociale, de Caisses de Retraite ou de Mutuelles. Les lycées et collèges nous demandent des réunions d’informations sur la prévention et les dépistages.

Cette année encore, plusieurs groupes d'étudiants nous ont sollicités pour leur mémoire d'études.

 

 

L'Aide aux malades :

 

L’aide financière : Notre commission d'aide sociale s'est réunie au moins une fois par mois, afin de statuer sur des dossiers établis par les assistants sociaux hospitaliers ou de secteur. Madame Alexandra MARTIN, assistance sociale mise à notre disposition par la MSA, nous aide de ses avis techniques précis.

- 65 dossiers de secours ont été examinés.

- 45 ont été acceptés.

- 8.390,39 € ont été accordés.

Nous venons de signer une convention avec le Rotary Club afin d’élargir le champ de nos aides aux familles, grâce à la création d’un fond rotarien dédié.

               

Le soutien psychologique aux malades et à leurs familles :

86 personnes ont été reçues, malades ou proches, totalisant 249 consultations, pour un montant total de 16.812.20 euros (+54%).

Une nouvelle psychologue clinicienne, installée à Culoz, a signé notre convention.
En juin, comme chaque année, la MSA a réuni l’ensemble des psychologues cliniciens, le représentant de la Ligue et le Pr Saltel, psychiatre au Centre Léon Bérard pour faire le point de l’action sur l’année. L’octroi d’une subvention importante de l’ARS nous a permis de reprendre la promotion de cette action unanimement appréciée, et de ne plus en brider le déroulement.

 

La consultation anti-tabac (M. Yannick Descharmes):

22 consultations pour 8 patients pour un montant de 1.100 euros.

 

Soutiens financier et moral à deux associations :

Association des Stomisés Ain – Saône et Loire : 800 euros. Il existait un partenariat important pour la promotion du dépistage colo-rectal, entre la Ligue et cette association, grâce à son président Jean-Paul Faillet. Nous déplorons son décès survenu en fin d’année. Nous avons perdu un remarquable coéquipier, et un ami. Sans lui l’association des Stomisés n’a pu continuer et a du cesser ses activités.

Association d’Aide aux Mutilés de la Voix : 3 500 euros.

 

 

La recherche :

En 2014, nous avons consacré 413 767 € à l'aide à la recherche. Nos résultats nous ont permis de dépasser les promesses triennales d'aides auxquelles nous nous étions engagés. Nous sommes heureux de poursuivre l’œuvre initiée par le docteur Jean-Louis Réquin.

Nous avons ainsi poursuivi le financement du projet Canopée, auquel il était très attaché, et qui est issu de la collaboration des équipes de recherches du CLB, du CRCL, des HCL, de l'INSERM, du CNRS, et de l'Université Claude-Bernard-Lyon I.

Notre financement avait débuté dès décembre 2012. Nous avons profité de toutes les occasions pour assurer la promotion de ce programme de recherche, auprès des bénévoles comme du grand public.

Nous avons organisé un concert à Ekinox en novembre. Ce concert, dédié à Canopée, a réuni 1700 spectateurs et a rapporté 17 650 euros.

Nous poursuivons le soutien des travaux de Mme Virginie Pétrilli qui porte sur l’intrication entre inflammation, cancer du sein et cancer bronchique

Conjointement avec les Amis de l'Université de Lyon, nous avons remis, dans les salons de la préfecture de l’Ain, le "Prix Jeune Chercheur" 2014 à M. David COX, qui travaille sur la thématique des cancers du sein métastatiques.

Enfin notre résultat 2014 nous permet de commencer à financer les travaux de Mme Marie Castets qui porte sur une forme rare de cancer musculaire chez l’enfant. Le financement d’un projet de cancérologie pédiatrique n’avait jamais encore été réalisé par notre comité, et nous était particulièrement cher.

 

Nous espérons que l’année 2015 nous permettra, grâce à l’aide et au soutien de tous, de pérenniser ces actions en direction des malades, de leurs proches et des chercheurs. 

 

L'Editorial du Président
Avril 2015

Le cancer colo-rectal augmente dans les pays industrialisés. Il est favorisé par une alimentation riche en graisses animales et pauvre en fibres végétales. En France une personne meurt de cette maladie toutes les 30 minutes. C’est pourtant le seul cancer à être pratiquement toujours précédé, pendant des années, par une lésion parfaitement bénigne : le polype.
Les polypes, et les cancers dès leur début, saignent de façon imperceptible. Il existe un dépistage qui cherche à  déceler ces traces de sang et ainsi de découvrir ce polype avant qu’il ne dégénère, ou de diagnostiquer un cancer à son début, lorsqu’il est le plus souvent curable.
Ce dépistage n’est pas parvenu à s’implanter valablement en France : Seul un tiers des personnes invitées s’y sont soumises. Le test proposé était peu plaisant, il était astreignant et assez peu fiable.
Après de nombreuses années d’expérimentation et d’expertises, un nouveau test est désormais disponible. Il s'agit d'un test immunologique nommé OC Sensor. Délivré par les médecins généralistes, il est réalisé par les sujets eux même, dans l’intimité de leur domicile. Il est gratuit. C’est l’ODLC qui a en charge sa diffusion.
Beaucoup plus simple que l’Hémoccult®, d’utilisation nettement plus facile , il est beaucoup plus précis. Nous fondons de grands espoirs sur ce test immunologique pour faire enfin reculer le cancer colo-rectal. Nous y contribuerons en réalisant une campagne d’information dans l’Ain.
Mais évidemment il est indispensable que les personnes invitées à le pratiquer s’y soumettent…

L'Editorial du Président
Mars 2015

Sans doute êtes-vous très souvent sollicités par des associations caritatives, et certainement toujours pour d'excellentes causes.
Les raisons de faire appel à votre générosité ne manquent pas, hélas, et un simple regard sur le monde qui nous entoure nous renvoie trop d'images de tristesse et de souffrance. La lutte contre le cancer nous concerne tous et grâce à votre aide, nous pourrons encore intensifier les actions déjà très largement engagées, qui donnent des résultats concrets face à la maladie et l'avenir se montre particulièrement prometteur.
La traçabilité de vos dons au comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer est parfaite : nos frais de fonctionnement sont sévèrement maîtrisés. Les chercheurs que nous soutenons viennent assister à nos manifestations pour expliquer l'avancée de leurs travaux et pour exprimer leur gratitude.

L'Editorial du Président
Février 2015

Jusqu'à une période récente, l'évolution des cancers était binaire : on guérissait ou on mourait. Actuellement on met en rémission près de 60 % des cancers de l'adulte et plus de 75 % des cancers de l'enfant. Beaucoup de ces rémissions semblent définitives.
L’idéal serait cependant de ne pas laisser survenir le cancer.
La prévention, lorsqu'elle est suivie, permet d'éviter l'apparition de nombreux cancers.
Cependant le comportement des Français reste surprenant : Le cancer colo-rectal fait peur à chacun, mais seuls 35 % des personnes invitées réalisent les tests de dépistage, 98 % des femmes connaissent le dépistage du cancer du sein, mais seules 52 % font faire les mammographies conseillées. Les vaccinations qui permettraient d'éviter certains cancers sont l'objet de campagnes médiatiques aussi fausses que ravageuses. Le tabagisme diminue très nettement en Grande Bretagne et aux Etats Unis, mais augmente et reste supérieur à 30 % en France. L’obésité, dont on sait qu'elle est un facteur de risque certain vis-à-vis des cancers, gagne du terrain chaque année, notamment chez les enfants.
Les chercheurs font un travail extraordinaire, la communauté scientifique donne des conseils éprouvés, mais il faut aussi que chacun se prenne en charge.

L'Editorial du Président
Novembre 2014

Ecouter, parler, expliquer
Aider les malades et leurs proches à exprimer leurs angoisses.
Expliquer les recherches et les progrès. 
C'est la condition d'un traitement accepté.
C'est le chemin de la guérison.

Rappeler sans cesse nos missions : information, prévention, dépistage, aide aux malades, aide à la recherche.
Prouver l'utilisation des fonds qu'on nous remet.
Faire rencontrer les chercheurs que nous soutenons.
C'est le chemin de la confiance.

Avec vous, nous voulons que l'efficacité de la Ligue dans l'aide à la recherche soit renforcée.
Avec vous, nous voulons que les thérapies ciblées progressent plus vite et mieux.
Avec vous, nous devons aider les malades et leurs proches.
Avec vous, nous voulons promouvoir prévention et dépistage.

Avec vous, car vos dons sont essentiels pour nos missions.

 

IN MEMORIAM
1er juillet 2014

C'est avec une immense tristesse que nous annonçons le décès du docteur Jean-Louis Réquin qui a présidé le Comité de l'Ain pendant 27 ans. Il nous a quittés après s'être battu pendant près de trois ans. Il a été emporté par la maladie contre laquelle il avait consacré sa vie. Il est parti le 1er juillet 2014, sereinement, lucidement, au milieu des siens, dans sa maison de famille de Saint Cyr au Mont d'Or, où il s'était retiré.
La cérémonie de ses funérailles, qu'il avait lui même ordonnancée, a été digne, sobre et recueillie, avec les hommages de Thierry PHILIP ancien directeur du Centre Léon Bérard, d'Alain PUISIEUX, directeur du Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon et de Raymond LE BRIS, ancien préfet de l'Ain, son ami.

I
nfatigable militant de la Ligue, résolument attaché à la recherche et en particulier en oncogénétique et cela très tôt, avant même que la communauté scientifique ne s'y intéresse durablement, Jean-Louis REQUIN était un homme exigeant, voulant le meilleur pour la Ligue, donnant le meilleur de lui-même avec altruisme et fidélité.
Dès qu'il le pouvait, il donnait les meilleures chances possibles aux jeunes chercheurs convaincus qu'ils deviendraient avec raison les grands « noms » de demain.

Dans la région lyonnaise, il a pu fort justement être assimilé à un « révélateur de talents. » Il a attaché un intérêt pugnace, rigoureux et amical pour les activités de son Comité et de la Ligue en général.

Exigeant avec lui même, exigeant avec les autres, méprisant la médiocrité, visionnaire, homme de grande culture, d'esprit curieux, humaniste, attentif aux autres, chirurgien urologue de talent, il a donné à notre comité l'impulsion qui fait aujourd'hui son originalité et sa force : consacrer l'essentiel de nos ressources à aider la Recherche, découvrir les jeunes chercheurs et les aider à devenir les grands noms de demain, soutenir les projets innovants. Il avait quitté la présidence du comité de l'Ain en 2007, avait été élu à l'unanimité Président d'Honneur et avait continué de siéger au Conseil d'Administration comme Délégué à la Recherche.

Mais le Docteur Jean-Louis Réquin, c'était aussi l'image du praticien, installé à la clinique Convert et urologue reconnu. Le chirurgien aura, lui aussi, durablement marqué la vie burgienne et bressane, cultivant à ses heures l'art du débat, n'hésitant pas à s'engager au sein de la société civile ou de prendre part, comme observateur avisé, à la vie politique de la ville chef-lieu comme à celle du département. Homme de conviction, il cultivait aussi l'art de la franchise, qui lui vaudra sa part de détracteurs, mais en dehors de la Ligue, où ses qualités et son altruisme lui valurent une constante unanimité.

Resteront dans l'Ain et à l'échelle de la région lyonnaise des programmes de recherche d'envergure internationale, menés grâce à sa clairvoyance, au prix d'une politique ferme au service de la lutte contre le cancer et au bénéfice d'équipes de chercheurs, unanimes à saluer la qualité des partenariats noués. Cet engagement au service de la Ligue, le Docteur Requin le vivait, disait-il, comme un juste retour à la société, ayant choisi cet investissement, comme d'autres le sport ou la politique.

Il s'est éteint à l'âge de 74 ans, laissant à jamais le souvenir d'un dirigeant d'exception au service de la recherche et de la lutte contre le cancer.
Le Docteur Jean-Louis Réquin était chevalier de la Légion d'Honneur et chevalier de l'Ordre du Mérite National.
 

Rapport moral du Président sur l'exercice 2013 (extraits)
Assemblée Générale du 22 mai 2014, Salle des Familles à Viriat

La tourmente économique actuelle nous faisait redouter l'année 2013. Toutefois, le comité de l'Ain a bien résisté. En particulier nous avons pu consacrer à l'Aide à la Recherche nettement plus que ce qui avait été prévu. Cela n'a été possible que grâce au travail considérable réalisé sur le terrain par nos délégations locales, dites "cantonales", et par l'excellente image qu'elles donnent de notre mouvement.
Les trésoriers, Mesdames Meynal et Allais, Monsieur Cheutet, dont je salue ici le travail précis, patient et minutieux, m'ont aidé de leurs avis. Je les en remercie vivement. Je remercie également le travail toujours excellent, et la disponibilité souriante de nos permanentes Pascale Colas et Patricia Glattard.
Notre journal trimestriel "L'Espoir" est toujours bien accueilli par le grand public. Sa rentabilité se maintient.

Sans atteindre le niveau de 2011, le produit des quêtes a nettement augmenté par rapport à l'année dernière. On a réalisé plusieurs campagnes d'information auprès des professionnels afin que le bénéficiaire des quêtes soit plus précisément désigné.
Nous bénéficions de la très grande générosité d'ADREA qui nous loge et nous offre depuis des années l'entretien de nos locaux. Qu'elle en soit très sincèrement remerciée.Nous remercions la MSA pour son soutien logistique. Il permet d'assurer la prise en charge des consultations de psycho-oncologie pour les malades et leurs proches. La MSA met également à notre disposition une assistante sociale qui apporte ses connaissances techniques à notre commission d'aide sociale.
Ces différentes assistances contribuent nettement à l'efficacité de nos actions et à l'équilibre de notre bilan financier.

Le nombre de nos adhérents qui avait augmenté l'année dernière, a de nouveau baissé en 2013, puisque nous avons perdu 135 adhérents. Plus que jamais, nous sommes à la recherche de nouvelles adresses, et nous tentons de fidéliser les anciennes. Chacun d'entre vous devrait prospecter son entourage. En 2013 nous avons investi dans une campagne de sollicitation nationale supplémentaire à l'automne. Le résultat n'a pas été très convaincant. Nous avons reçu des reproches pour excès de sollicitation du fait de doublons malencontreux.
Nous avons ouvert un profil Facebook. C'est gratuit, cela demande peu de travail mais l'impact est pour l'instant assez confidentiel.
L'arrivée à Bourg de Monsieur Philippe GUETAT, délégué départemental de l'ARS locale, n'a pas déçu nos espoirs, car nous avons trouvé en lui une écoute et une efficacité remarquables. 

LE COMITE :

 Conseil d'administration :
Il s'est réuni quatre fois au cours de l'exercice. Je remercie les administrateurs pour le temps qu'ils consacrent à notre comité, pour la pertinence de leurs avis et pour leur disponibilité. Lors de l'assemblée générale 2013, nous avons proposé à votre suffrage la candidature de M. Patrick Perceau, de M. Michel Offner, de M. Claude Laurent, du Dr Patricia Faurobert, et du Dr Louis-Marc Patricot. Tous ont été brillamment élus et se sont parfaitement intégrés au conseil d'administration. Les mandats de Mme Joëlle Maure, du Pr Alain Pusieux et de moi même ont été renouvelés à l’unanimité pour une durée de six années. Quelques jours plus tard le Conseil d'Administration m'a renouvelé sa confiance en me ré-élisant président pour six ans.

L'assemblée générale 2014 a lieu le jeudi 22 mai à l'Espace-Famille de Viriat, mis à notre disposition par la municipalité. Nous proposons le renouvellement des mandats de M. Lucien Berger et du Docteur Henri Breuil, dont le principe du renouvellement a été accepté par le Conseil d'Administration du 18 mars 2014. 

Les délégations "cantonales" : 13 délégations plus un correspondant.
La délégation de Saint-Denis lès Bourg, gérée par son responsable M. Henri Merle, a souhaité se réunir avec celle de Bourg. Suite à la démission de M. Jean-Claude Morellet, qui heureusement est resté administrateur du comité départemental, la délégation de Péronnas s'est mise en sommeil pendant plus d'un an. Madame Marie-Jeanne Rollet vient d'en prendre la responsabilité. Après des années de dévouement, M. Hautclocq, responsable de la délégation de Lagnieu a passé la main. C'est maintenant Mme Annick Lacombe qui en assure la direction. Mme Lucienne Revel, après un mandat particulièrement brillant et fructueux, a souhaité passer le flambeau de la délégation de Villars-les-Dombes à Mme France Rosset.
Nous tenons à exprimer toute notre gratitude à ces responsables qui transmettent le témoin. Ils ont accompli un travail considérable, ont donné beaucoup de leur temps, de leurs loisirs, de leur énergie. Chacun dans son style a beaucoup apporté à la Ligue, aussi bien par le résultat financier que par l'image rassurante qu'ils en ont donné.
Nous sommes certains que les successeurs qu'ils se sont choisis poursuivront leur action avec le même enthousiasme et la même efficacité.
La toute jeune délégation de Bugey-Valromey dirigée par Amandine Gaud a réalisé sa première manifestation, un thé dansant qui a rencontré un grand succès.
Les autres délégations sont inchangées. 

LA VIE de l'ASSOCIATION :

 Les legs : En 2013, nous avons été bénéficiaires d'une assurance-vie pour un montant de 412,16 euros, et d'un legs de 14 915,59 euros.

Les missions sociales : au cours de l'exercice 2013, elles ont représenté 321 490 € : L’action pour les malades : 23 179 €, l’aide à la recherche : 241 557 €, la prévention la formation et le dépistage pour 56 754 €. Le détail des comptes est consultable au siège, ainsi que prochainement sur le site Internet du comité.
     Le Comité Départemental de l’AIN de la Ligue contre le CANCER est par ailleurs représenté dans de nombreuses structures départementales, régionales et nationales.  

Le site internet : il est régulièrement mis à jour, alimenté en informations locales, flashes d'actualité en cancérologie et dossiers techniques ou scientifiques. En 2009, il recevait 1550 visiteurs par mois, actuellement c'est une moyenne de 8 000 visites chaque mois, soit un total de 95 000 visites dans l'année, soit une lecture de 140 000 pages. Le don financier est rare par ce biais, mais on nous pose souvent des questions par l'intermédiaire du site. Nos interlocuteurs proviennent parfois de l'autre bout de la France, voire de l'étranger. 

Prévention, dépistage, information :
      Prévention tabagisme : le vice président Simon Moyal épaulé par 30 bénévoles poursuit avec la même passion et la même fraicheur sa mission d'information des écoliers de CM2 sur les méfaits du tabac, afin de les armer pour refuser les tentations tabagiques lorsqu'ils arriveront au collège. Tout le département est couvert, y compris le Pays de Gex. En 2013, plus de 4000 enfants ont bénéficié de cette information. Le site Internet propre à cette commission est consultable depuis le site du comité ou depuis sa propre adresse (http:/ligue01contreletabac.free.fr/). Son webmaster est M. Michel Offner, nouvel administrateur.

§    Dépistage : nous agissons en coordination avec l'ODLC 01, organisme de gestion de dépistage dans l'Ain, pour la promotion des deux dépistages, sein et colo-rectal, actuellement en place en France. Ce partenariat est très efficace, nos moyens logistiques sont complémentaires. Sa responsable, le docteur Anne Bataillard, a quitté l'Ain, laissant place au docteur Christian Balamou.  
      La Ligue Nationale m'a sollicité à plusieurs reprises pour assurer la formation au          dépistage des bénévoles et des salariés de différents comités départementaux.

Au printemps de 2012, nous avions accueilli à Bourg le Colon-Tour®, puis, à notre demande, il est venu à Oyonnax en avril 2013. Les 17 et 18 juin 2014 nous le recevrons à Belley. La nouvelle municipalité de Belley nous a réservé le meilleur accueil. La toute jeune délégation de Bugey-Valromey, et l'ODLC 01 se concertent pour l'organisation pratique de ces deux jours. 

§     Information : en 2013, j'ai animé 21 conférences, exposés, colloques, à la demande de délégations cantonales de la Ligue, de Commissions Communales d'Action Sociale, de Caisses de Retraite ou de Mutuelles. J'ai eu beaucoup de plaisir à me rendre dans les lycées et collèges, et à diffuser auprès des jeunes des informations sur la prévention et les dépistages. Plusieurs groupes d'étudiants m'ont sollicité pour leur mémoire d'études. 

L'Aide aux malades :
L’aide financière : La commission d'aide sociale s'est réunie au moins une fois par mois, afin de statuer sur des dossiers établis par les assistants sociaux hospitaliers ou de secteur. 60 dossiers de secours nous ont été soumis, 39 ont été acceptés et 7085,34 € ont été accordés.   
                                                                                                              
·    Le soutien psychologique aux malades et à leurs familles :
La suppression d'une subvention nous avait contraints à l'austérité : Nous avions dû demander aux psychologues de se limiter à quatre consultations statutaires. Dans l'attente d'une solution, la Mutualité Sociale Agricole avait accepté de poursuivre avec nous un cofinancement pour ne pas renoncer à cette mission très appréciée des malades et des proches.
-        61 personnes ont été reçues, malades ou proches, totalisant 195 consultations, soit en moyenne 3.20 entretiens par personne pour un montant total de 10 926 euros.

Monsieur Philippe GUETAT, nouveau directeur départemental de l'Agence Régionale de Santé, convaincu de la pertinence de cette action, est parvenu à obtenir de sa tutelle une très importante subvention. Cela nous autorise à reprendre la publicité de cette action, à recruter de nouveaux psychologues dans les territoires où nous n'avions pas de contractuels jusqu'alors, et à élargir le nombre de consultations si nécessaire, ainsi que les indications. C'est ainsi qu'une nouvelle psychologue, installée à Culoz, vient de signer notre convention.

·    Soutiens financier et moral à deux associations :
-        Association des Stomisés de l’AIN : 800 euros. Il existe un partenariat important entre la Ligue et cette association, par son président Jean-Paul Faillet, pour conduire des actions d'information, de dépistage, de prévention, et pour la mise en œuvre du Colon-Tour®.
-        Association d’Aide aux Mutilés de la Voix : 3 500 euros. 

La recherche :
Le docteur Jean-Louis Réquin, président d'honneur, délégué à la recherche, poursuit avec l'enthousiasme et l'efficacité que chacun lui connait, la recherche d'équipes dignes de soutien. En 2013, nous avons consacré 241 227 € à l'aide à la recherche. Nos bons résultats relatifs nous ont permis de dépasser les promesses triennales d'aides auxquelles nous nous étions engagés.

Nous avons ainsi poursuivi le financement du projet Canopée, issu de la collaboration des équipes de recherches du CLB, du CRCL, des HCL, de l'INSERM, du CNRS, et de l'Université Claude-Bernard-Lyon I. Notre financement avait débuté dès décembre 2012. Nous avons profité de toutes les occasions pour assurer la promotion de ce programme de recherche, auprès des bénévoles comme du grand public.

Plus de 700 malades sont maintenant inclus dans les différents protocoles du projet qui concerne le concept de « médecine personnalisée » en cancérologie. Son objectif est de proposer, à un patient donné, en fonction des caractéristiques de sa tumeur, et en particulier de la génomique, le traitement offrant la plus grande efficacité au prix des effets secondaires les plus réduits possibles.  

Enfin, conjointement avec les Amis de l'Université de Lyon, nous avons remis, dans la salle Jean-Louis Réquin du Centre Léon Bérard de Lyon, le "Prix Jeune Chercheur" 2013 à M. David COX, qui travaille sur la thématique des cancers du sein métastatiques.

Je vous remercie de votre attention

 

L'Editorial du Président
Février 2014

EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

Le bilan financier de l'année 2013 nous a permis d'honorer les engagements que nous avions pris vis à vis des chercheurs, mais aussi des malades et de leurs proches.
Merci à vous, nos donateurs, de nous être restés fidèles malgré les difficultés économiques qui ravagent le pays.
Votre générosité, alliée à la gestion rigoureuse des fonds que vous nous confiez, a permis de poursuivre l'aide que nous apportons.
Nos délégations cantonales ont rivalisé d'ingéniosité et de travail pour collecter des fonds, en organisant des distractions théâtrales, musicales, sportives, culturelles...
Fidèles à notre ligne, nous finançons des projets de recherche clairement approuvés, en nous concentrant sur un petit nombre de thèmes, et en privilégiant des projets convergents.
Le projet "Canopée", que nous soutenons depuis un an, est une magnifique illustration de cette démarche. Il associe Recherche Fondamentale, Recherche de Transfert du laboratoire au malade, et Recherche Clinique, tout en fédérant plusieurs équipes lyonnaises de différents horizons.
Un certain nombre de malades sont déjà inclus dans cette étude et les premiers résultats sont porteurs de grands espoirs.

Vous apportez votre générosité, les chercheurs vous rapportent ce qu'ils accomplissent.
Vos dons sont indispensables.
Le sourire des malades, le témoignage des chercheurs, seront votre récompense.

L'Editorial du Président
Août 2013
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

Devenez "Partenaire Canopée".
Je souhaite vous associer à un projet de recherche d'avant-garde, le projet "Canopée", qui a été retenu par le conseil d'administration de votre comité départemental de l'Ain.

Ce projet a l'ambition de traiter non plus "les cancers" en général, mais de s'attaquer au cancer particulier de chaque malade, mieux, de traiter la cellule cancéreuse particulière à chaque malade, et enfin, de parvenir à la détruire en dépit des mutations (transformations) dont les cellules cancéreuses ont le maléfique génie. Et tout cela au prix d'effets secondaires aussi minimes que possible.
A travers le projet "Canopée", qui rassemble les chercheurs d'équipes lyonnaises prestigieuses, on entrevoit la naissance d'une nouvelle ère dans la guérison des cancers.

Mais pour cela il faut des moyens à la hauteur de l'enjeu.
Je vous propose d'adhérer à ce projet exaltant.
Dans cette période économique sombre votre soutien est particulièrement indispensable.

Comme par le passé je m'engage formellement à ce que l'aide que vous témoignerez aux chercheurs soit directement utilisée pour lutter contre le cancer.

Et en cette fin d'été où les facteurs n'apportent pas que des missives parfumées, permettez moi de vous rappeler que 66 % de votre don 2013 sera déductible de votre impôt sur le revenu 2014...

Rapport moral du Président sur l'exercice 2012 (extraits)
Assemblée Générale du 16 mai 2013, Espace-Loisirs à Arbent

Jusqu'alors relativement préservée de la crise, la Ligue contre le cancer en a ressenti les effets en 2012. Le comité de l'Ain n'a pas été épargné et le bilan financier le montre. Toutefois notre nouvelle présidente nationale, le professeur Jacqueline Godet, a su donner une dynamique apaisée à notre fédération, tout en restant très à l'écoute des comités départementaux.

Dans notre comité, les rentrées d'argent ont été difficiles jusqu'en novembre. Décembre a été meilleur et a heureusement permis enfin de boucler le budget et d'honorer nos engagements vis-à-vis des chercheurs de niveau international que nous soutenons.

Nos délégations cantonales ont magnifiquement travaillé avec enthousiasme, énergie et imagination. Les manifestations ont été nombreuses, variées et fructueuses pour la plupart, même si l'accroissement des frais a parfois quelque peu raboté les bénéfices.

Notre journal "L'Espoir" semble toujours bien accueilli par le grand public. Sa rentabilité se maintient. Le nombre de "retours" a tendance à diminuer mais le rapport entre son coût et ses recettes s'améliore légèrement, en partie grâce à l'augmentation de 20 % du don moyen.
La très grosse différence du budget 2012 par rapport à 2011 est la baisse de près de 50 % du bénéfice des  quêtes. La crise a rendu les gens prudents.

Nous avons bénéficié de la subvention de la MSA qui nous a permis de poursuivre notre action de prise en charge des consultations de psycho-oncologie pour les malades et leurs proches.

Nous avons aussi bénéficié de l'aide considérable d'ADREA qui nous loge, nous chauffe, nous éclaire gratuitement depuis des années.
Il est certain que sans ces aides nos actions seraient grandement amoindries. 

Pour la première fois depuis plusieurs années le nombre de nos adhérents a augmenté, ce qui constitue un signal très encourageant.
Il reste néanmoins important de chercher de nouvelles adresses et de fidéliser les anciennes. Cela ne se fait pas sans une importante mise de fonds préalable. Nous allons investir en 2013 dans une campagne de sollicitation nationale supplémentaire à l'automne, en sachant qu'il faudra au moins deux années avant d'espérer un retour sur investissement. 

Par ailleurs, mais là c'est gratuit, nous avons franchi le pas et crée un "profil Facebook", afin de toucher des tranches d'âge auxquelles nous ne sommes pas familiers.

LE COMITE 

Conseil d'administration :

Il s'est réuni quatre fois au cours de l'exercice. Je remercie les administrateurs pour le temps qu'ils consacrent à notre comité, pour la pertinence de leurs avis et pour leur disponibilité à chaque sollicitation. Une mention toute particulière pour le Docteur Jean-Louis Réquin qui, en dépit de problèmes de santé, n'a jamais ménagé son énergie en direction des chercheurs.
Cette année, nous présentons à vos suffrages les candidatures de M. Patrick Perceau , de M. Claude Laurent, du Dr Patricia Faurobert, et du Pr Louis-Marc Patricot. Trois administrateurs arrivent au terme de leur mandat de six ans et sont renouvelables : Mme Joëlle Maure, le Professeur Puisieux, et moi-même.

Les délégations cantonales : 14 délégations plus un correspondant.
Nous avons eu le plaisir de voir se créer en décembre dernier une nouvelle délégation, la délégation de Bugey-Valromey, sous la responsabilité de Mme Amandine Gaud. Nous lui souhaitons longue route et pleine réussite.
Les autres délégations restent inchangées.

LA VIE de l'ASSOCIATION

Les legs : il n'y a pas eu de legs en 2012, mais vous nous avons été bénéficiaires d'une assurance-vie pour un montant de 12 502,11 euros. 

Les missions sociales : au cours de l'exercice 2012, elles ont représenté :

·        L’action pour les malades : 23 262 €

·        L’aide à la recherche : 211 559 €

·        La prévention la formation et le dépistage pour 53 648 € 

Le Comité Départemental de l’AIN de la Ligue contre le CANCER est présent dans de nombreuses structures, conseils de surveillances, commissions d'usagers et conseils d'administration. 

Le site internet : il est alimenté plusieurs fois par semaine par des informations locales, des flashes d'actualité en cancérologie et des dossiers techniques ou scientifiques.
En 2009, il recevait 1550 visiteurs par mois, actuellement c'est une moyenne de 4 900 visites chaque mois, soit un total de 59 000 visites dans l'année avec lecture de 108 000 pages. Le don financier reste rare par ce biais, mais on nous pose plusieurs fois par mois des questions par l'intermédiaire du site. 

Prévention, dépistage, information :

§        Prévention tabagisme : le vice président Simon Moyal secondé par 30 bénévoles poursuit avec passion sa mission d'information des écoliers de CM2 sur les méfaits du tabac, afin de les armer contre les tentations tabagiques lorsqu'ils arriveront au collège. Tout le département est maintenant couvert, y compris le pays de Gex. En 2012, 4.000 enfants ont bénéficié de cette information.
Cependant nous prévoyons des problèmes en 2013, du fait de la suppression de       toute subvention.
Le site Internet propre à cette commission, dirigé par M. Michel Offner, est consultable depuis le site du comité ou depuis sa propre adresse (http:/ligue01contreletabac.free.fr/).  

Le docteur Patricia FAUROBERT, nommée chef des examens de santé de la CPAM, a du, de ce fait, renoncer aux consultations de sevrage tabagique qu'elle effectuait pour le compte de la Ligue. Elle garde son rôle de conseiller auprès des bénévoles. La consultation de sevrage a été reprise par M. Yannick DESCHARMES. 

§        Dépistage : nous agissons en coordination avec l'ODLC 01, organisme de gestion de dépistage dans l'Ain, dans un partenariat très constructif grâce à l'efficacité de sa responsable le Docteur Anne Bataillard et de son personnel. L'adhésion du public au dépistage du cancer du sein est convenable, mais le dépistage du cancer colo-rectal stagne dans la moyenne nationale, autour de 38 %. Afin de tenter d'améliorer cela, et devant le succès remporté par le Colon-Tour® à Bourg-en-Bresse en avril 2012, nous avons obtenu son escale à Oyonnax mi- avril 2013. Cette manifestation a été parfaitement montée par la délégation d'Oyonnax en symbiose avec l'ODLC. Elle a été couplée à un forum "Bien-être", et animée par les stands des Donneurs de Sang, de la CARSAT, des Stomisés de l'Ain, et bien sûr de la Ligue et de l'ODLC. 

§        Information : en 2012, j'ai animé 23 conférences, exposés, colloques, sur différents sujets généraux ou plus précis touchant au cancer, à la demande de délégations cantonales de la Ligue, de Commissions Communales d'Action Sociale, de Caisses de Retraite ou de Mutuelles. Plusieurs établissements scolaires m'ont demandé des interventions et un certain nombre d'étudiants m'ont sollicité pour des conseils dans l'élaboration de leur mémoire d'études. 

L'Aide aux malades :

·    L’aide financière : En fonction du nombre de dossiers, notre commission d'aide sociale s'est réunie au moins une fois par mois sous la direction du Docteur Breuil.
-        70 dossiers de secours ont été examinés.
-        47 ont été acceptés.
-        8240 € ont été accordées

·    Le soutien psychologique aux malades et à leurs familles :
-        77 personnes ont été reçues, malades ou proches, totalisant 203 consultations, soit en moyenne 2,98 entretiens par personne pour un montant total de 9425 €.
-        Le comité de l'Ain a, pour cette action, reçu une reconnaissance nationale sous la forme du Prix Martine Gaud, qui nous a été décerné lors du colloque "Prévention, action pour les malades" à Arcachon en septembre 2012.
-        La suppression d'une subvention nous a contraint à un plan d'austérité drastique : Après consultation des psychologues qui nous ont assuré que les malades n'en souffriraient pas, nous avons choisi de limiter notre intervention à quatre consultations statutaires. La Mutualité Sociale Agricole, qui assure la logistique de cette mission, a accepté de poursuivre avec nous un cofinancement. Les contacts  très positifs que nous avons eu à plusieurs reprises avec M. Philippe Guetat, nouveau délégué départemental de l'ARS,  nous laisse bien augurer de l'avenir.

·    Soutien financier et moral à deux associations :
-        Association des Stomisés de l’AIN.
-        Association d’Aide aux Mutilés de la Voix. 

La recherche : en 2012, nous avons pu consacrer 211 559 € à l'aide à la recherche. Le Dr Jean-Louis Réquin, Président d'honneur, délégué à la recherche, poursuit avec passion sa quête de projets de recherche prometteurs. Nous avons pu honorer les promesses triennales d'aides auxquelles nous nous étions engagés. Mme Stéphanie Courtois Cox a changé l'orientation de son plan de carrière. Elle a quitté le Centre Léon Bérard et nous avons interrompu le financement de ses travaux.

La collaboration des équipes de recherches du Centre Léon Bérard, du Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon et des Hospices Civils de Lyon, collaboration que nous avions très vivement souhaitée, nous a donné la satisfaction de voir naître un magnifique projet de recherche, le projet Cassiopée, dont le financement a débuté dès décembre 2012. Il s'attache au développement des thérapeutiques ciblées. Il conduit à l’évolution du concept de « médecine personnalisée » en cancérologie, dont l’objectif est de proposer, à un patient donné, en fonction des caractéristiques de sa tumeur, le traitement le mieux adapté, et offrant la plus grande efficacité au prix des toxicités les plus réduites possible.  

Enfin, conjointement avec les Amis de l'Université de Lyon, nous avons remis, dans les salons de la préfecture de l'Ain, la troisième et dernière partie du "Prix Jeune Chercheur" à M. Laurent Bartholin. Cette collaboration va se poursuivre et récompensera pour les trois ans à venir,  un nouveau chercheur à définir par le Conseil Scientifique. 

IIl est vital pour la pérennité de nos actions, que nous augmentions notre maillage territorial. Nous rrecherchons toutes les bonnes volontés du département, afin d'améliorer notre soutien à la recherche, notamment régionale, afin de mieux venir en aide aux malades et à leur famille, informer, et afin d'apporter des animations innovantes dans les villes et les villages, grâce à l'imagination des délégations cantonales.

A vous toutes et à vous tous qui vous dévouez pour notre cause, à vous qui offrez vos dons et votre temps, au nom des malades, de leurs proches, et au nom des chercheurs, un grand merci

L'Editorial du Président
Février 2013

EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

La crise que traverse notre pays a aggravé les difficultés des malades et de leurs proches. En même temps elle a contraint de nombreux donateurs à hésiter à offrir leurs dons ou à les retarder.
Heureusement votre générosité, alliée à la gestion rigoureuse des fonds que vous nous confiez, a permis de remplir nos engagements vis-à-vis des chercheurs que nous soutenons, vis-à-vis des malades et vis à vis de leurs proches.

Les progrès de la recherche en cancérologie sont considérables et vont en s'accélérant. Il ne faudrait pas que cette spirale vertueuse s'interrompe faute de moyens.
Malheureusement, tout porte à croire que la crise va s'aggraver et ravager socialement plus de personnes encore et notamment les malades.

Plus que jamais il faut que nous soyons solidaires. Plus que jamais les chercheurs ont besoin de notre soutien financier.
Le prélèvement mensuel peut permettre de répondre généreusement mais de manière diluée et moins perceptible. Pensez-y.

Enfin, si vous êtes sensibles à notre action, soyez notre interprète auprès de vos proches, convainquez les de venir nous rejoindre.
D'avance nous vous remercions de votre soutien et de votre aide indispensables.

L'Editorial du Président
Décembre 2012
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

La crise économique frappe durement les Français. Les donateurs ont tendance à réduire leur contribution, soit par manque de moyens financiers, soit par crainte de ce qui est annoncé...

Le comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer s'est engagé à financer des équipes de recherche soigneusement choisies au Centre Léon Bérard et aux Hospices Civils de Lyon. Ces chercheurs ont établi leur budget prévisionnel sur trois ans en fonction de ce que nous leur avons annoncé.

Parallèlement la commission d'aide sociale du comité est de plus en plus sollicitée. La maladie, lorsqu'elle s'ajoute au chômage et à l'augmentation des charges, entraîne vite les ménages vers l'abîme.

Si vous avez la chance d'être économiquement préservé, aidez-nous, aidez les chercheurs, aidez les malades et leurs proches.
Grâce aux déductions fiscales encore en vigueur (pour combien de temps ?) un don de 50 euros ne vous coûtera que 17 euros...
Vous avez encore quelques jours pour en bénéficier sur l'exercice 2012.

D'avance merci au nom de tous ceux à qui vous offrirez ainsi votre aide.

L'Editorial du Président
Octobre 2012
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

Nous venons d'entrer dans le dernier trimestre de l'année.
Pour la première fois, en raison de la crise, la Ligue éprouve des difficultés à collecter des fonds pour financer ses missions.
En soutenant nos actions vous prouvez votre attachement à notre cause.
Grâce à vous la lutte contre le cancer est efficace dans la durée :
Rendez-vous compte : Il y a 20 ans on guérissait 33 % des cancers, aujourd'hui nous en guérissons près de 60 %.
Si les dons en faveur de la recherche disparaissaient, c'est 4 projets de recherche sur 10 qui devraient être abandonnés.

Nous pouvons aller plus loin ... Grâce à vous, et avec vous !

En renouvelant votre don à la Ligue, vous soutenez la seule association caritative en France qui lutte sur tous les fronts de la maladie :
Ainsi, en soutenant la Ligue de l'Ain :
- vous financez les recherches du Centre anti-cancéreux Léon Bérard et des Hospices Civils de Lyon.
- vous permettez aux malades de l'Ain et à leurs proches de bénéficier d'un accompagnement dans une période très difficile.
- vous donnez les moyens à nos bénévoles d'informer le grand public et les enfants sur les facteurs de risque et sur les moyens de s'en prémunir.

Vous souhaitez continuer ou commencer à nous aider ? Faites le tout de suite.

D'avance merci .

L'Editorial du Président
Août 2012
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

"Il faut sur le chemin de la maladie cancéreuse, beaucoup de patience, un peu de résignation, et surtout une forte volonté de mener de front deux existences, celle du malade, et celle de l'Homme "d'avant".
C'est l'opportunité d'affirmer deux certitudes :
- la première est que la maladie ne doit pas être aggravée par la solitude, et c'est notre devoir, votre devoir, que de lutter pour que "l'homme d'avant" continue à être.
- la seconde est que, jour après jour, au sein du traitement, de ses inconvénients, la seule lumière au bout de la route est l'engagement des chercheurs, des équipes comme des individualités.
Ceux que nous soutenons sont parmi les meilleurs. Soyez-en fiers. Soyez-leur attachés, et soutenez-les du cœur ...et des finances."

Ce texte est extrait de la missive que le Dr Jean-Louis Réquin, président d'honneur de notre comité, et éloigné par la maladie, m'a demandé de faire lire lors de notre assemblée générale.
           En cette période estivale où les activités humaines sont en suspens, mais hélas pas la maladie, il m'a semblé pertinent de le soumettre à votre réflexion

Rapport moral du Président sur l'exercice 2011 (extraits)
Assemblée Générale du 10 mai 2012, Mézériat

La poursuite de la crise économique mondiale, la défiance nationale chronique et le pessimisme français actuel ont entrainé une érosion des ressources des associations caritatives.
La Ligue nationale contre le cancer a mieux résisté que d'autres grâce à sa bonne image et à sa structure fédérale.
Le Comité de l'Ain a bénéficié de la confiance des donateurs et de l'énergie de ses bénévoles.
Notre maillage territorial en délégations cantonales, animées par des gens connus localement de tous, la présence fidèle à nos cotés des chercheurs de très haut niveau que nous soutenons, la clarté de nos bilans, la présentation transparente de nos missions et de nos valeurs, contribuent certainement à rassurer nos donateurs, et à les fidéliser.

Ainsi, les dons ont augmenté de plus de 14 % en 2011 par rapport à 2010.
Les délégations cantonales ont rivalisé d'énergie, d'imagination et d'efficacité. Cela a permis de dégager des ressources importantes.
Les bons résultats de 2011 nous ont permis d'honorer la totalité de nos engagements vis-à-vis des chercheurs, et de poursuivre les plans triennaux engagés. Ce bilan financier, supérieur au budget prévisionnel, va même nous permettre de financer un projet de recherche supplémentaire en 2012

Mais la Ligue de l'Ain est fidèle au slogan national : "Tout ce qu'il est possible de faire contre le cancer, la Ligue le fait". Nous avons poursuivi nos autres missions : information, prévention, dépistage, et surtout aide financière aux malades et aux familles.
A l'occasion d'une réorganisation des services, L'Agence Régionale de Santé nouvellement créée a supprimé brutalement toute subvention aux associations, dont la Ligue, ce qui n'a pas contribué à faciliter le financement de certaines de nos missions.

LE COMITE :

Conseil d'administration : Il n'a pas connu de changement en 2011.
Nous avons eu la tristesse d'apprendre en février le décès du Docteur Louis Jannel, qui fut administrateur de notre comité. Le mandat d'un certain nombre de nos administrateurs était renouvelable en 2012. Presque tous ont accepté de continuer. Nous les remercions vivement du travail accompli et sommes heureux de leur volonté de poursuivre. Nous avons eu le plaisir de voir ré-élus pour six ans le Dr Jean-Louis Réquin, président d'honneur, responsable de la recherche, Mesdames Roseline Allais et Anne Gaud, très impliquées dans la Commission d'Aide Sociale où leur formation professionnelle initiale est très utile, M. Jean-Marie Deprez, secrétaire général, dont les compétences informatiques et les avis sont toujours précieux , ainsi que les Professeurs Droz et Lenoir.
Par ailleurs, nous avons présenté un nouveau candidat au poste d'administrateur, en la personne de M. Michel Offner, brillamment élu.

Les délégations cantonales : 13 délégations + un correspondant.
 PONCIN : Une nouvelle délégation a vu le jour grâce à l’aide enthousiaste du Docteur Jean-Michel GIROUX, maire de Poncin, qui en a pris la tête.
 BELLEY : plusieurs rendez-vous avec le maire et une commission municipale n'ont pas permis d'avancer. Il n'a toujours pas été possible de créer une délégation.
 CHATILLON sur CHALARONNE : Un contact encourageant a été pris avec la mairie. Nous la relançons actuellement, d'autant que de jeunes bénévoles se sont proposées récemment.
 Le Pays de Gex reste "Terra Incognita". Par le mailing de la Poste, 22.000 "Espoirs" ont été distribués dans les boîtes aux lettres du canton de Gex. Nous avons eu TROIS réponses. On ne parvient pas à trouver les bonnes volontés qui pourraient se mobiliser.
 Les délégations sont par ailleurs sans changement.

LA VIE DE L'ASSOCIATION :

Les legs : Il n’y a pas eu de legs en 2011.
Nous avons terminé nos visites chez les notaires par une rencontre avec les notaires de Gex.

Les missions sociales : au cours de l'exercice 2011, elles ont représenté :

o L'action pour les malades pour 25.700 euros
o L'aide à la recherche : 241.500,00 euros, en augmentation de 9 %
o La Prévention, l'information, le dépistage pour près de 58.000,00 euros

Le Comité Départemental de l’AIN de la Ligue contre le CANCER est représenté dans de très nombreuses structures, conseils de surveillances, commissions d'usagers et conseils d'administration.

Le site Internet :

Nous le mettons à jour plusieurs fois par semaine, par des informations locales, des flashes d'actualité cancérologique et des dossiers plus complets.
En 2009, il recevait 1.550 visiteurs par mois, en 2010 c'était 2.700 visites. En 2011, il a été consulté 4.800 fois par mois, soit un total de 56.636 visites et de 74.000 pages lues dans l'année.
On nous pose plusieurs fois par semaine des questions par l’intermédiaire de ce site, mais le don en ligne est toujours rare.

Prévention, Dépistage, Information :

 Prévention tabagisme :

Le vice-président Simon Moyal, avec le soutien scientifique du Docteur Patricia Faurobert, médecin tabacologue, et 31 bénévoles se donnent sans compter à cette mission afin d'apporter l’information sur le tabac aux enfants de CM1 et CM2, dans le but de les armer à refuser les tentations tabagiques des plus grands lorsqu'ils arriveront au collège.
En 2011, cette commission a ainsi informé 3.200 enfants. Elle a commencé à investir les zones de Belley et le Pays de Gex mais l'absence de délégation dans ces cantons lointains complique les choses.
Cette commission a maintenant son propre site internet (http://ligue01contreletabac.free.fr/), consultable également à partir du site du comité. Les compte-rendu des interventions, les dessins, réflexions et textes des enfants, les remarques et le ressenti des enseignants y sont mentionnés.

 Dépistage :

Le Comité de l’Ain est évidemment toujours associé à l’ODLC 01, organisme départemental de gestion des dépistages. Les dépistages sont maintenant bien en place dans l’Ain.
Si le dépistage du cancer du sein marche globalement mieux dans l'Ain que dans d’autres départements, le dépistage organisé ne rencontre pas encore l’adhésion de toutes les femmes concernées. Les derniers chiffres font état de 59 % d'adhésion au dépistage organisé, et de 87 % si on y adjoint le dépistage individuel (en effet, contre toute logique, 10.000 femmes préfèrent ce dernier malgré ses insuffisances). 4,2 % des mammographies du dépistage organisé étaient positives.
Après un démarrage rapide et très encourageant en 2009, le dépistage du colon peine à prendre son essor avec un dernier chiffre à 38 %. Le pourcentage de positifs s'élève à 2.2 %.
Afin de promouvoir ce dépistage, nous avons obtenu l'arrêt à Bourg du Colon-Tour® les 2 et 3 avril derniers. Cette manifestation, relayée par les journaux, les radios locales et la télévision FR3 a rencontré un succès certain, grâce à la présence d'associations, de structures administratives, et de tous les gastro-entérologues de la région. Elle a été possible grâce au partenariat très efficace de l'ODLC, de sa responsable le Docteur Anne Bataillard et de son personnel.
Le remplacement annoncé du test Hémoccult® par un test immunologique plus simple permettra sans doute d'améliorer l'adhésion du public et sera l'occasion de refaire une campagne d'information auprès des professionnels de santé et auprès du grand public.
Nous poursuivons, à chaque occasion, l'information sur l’intérêt de ces dépistages.

 Information :

J’ai été sollicité en 2011 pour animer 23 causeries, exposés, conférences sur différents sujets touchant au cancer, à la demande de délégations de la Ligue, de commissions communales d’action sociale, de mutuelles ou de caisses de retraite.
Trois établissements scolaires m'ont demandé une intervention en échange d'une collecte de fonds.
J'ai plaisir à constater que de plus en plus souvent, des jeunes désirent s'impliquer dans notre cause.

L’aide aux malades :
A - L’aide financière : les membres de la commission se réunissent au moins une fois par mois. Au cours de l'année 2010, la baisse de 80 % de la subvention du Conseil Général de l'Ain, nous a contraint de refuser notre aide à un certain nombre de familles, poussées à la précarité par le cancer, et qui n’entraient pas dans le cadre des aides officielles.
74 dossiers de secours ont été examinés, 41 ont été acceptés.
9.835 euros ont été accordés.

B - Le Soutien Psychologique aux Malades et à leurs Familles :
68 patients ont été reçus, totalisant 203 consultations pour 11.000 euros.
La non réponse financière de l'Agence Régionale de Santé nous a obligé à diminuer le nombre de consultations prise en charge et d'accroitre la sévérité du recrutement des malades.
Une réunion de crise avec la Mutualité Sociale Agricole, qui assure la logistique de cette mission, a permis de décider de poursuivre cette action en l'autofinançant par moitié, bien que la plupart des malades n'appartiennent pas au régime agricole, en espérant un retour à un financement extérieur en 2012.

C - Le Comité Départemental de l’AIN de la Lutte contre le CANCER poursuit son soutien financier et moral à trois Associations :
 l’Association de Soutien aux Soins Palliatifs (A.S.S.P. Président Dr Jean Pierre BUCHER)
 l’Association d’Aide aux Mutilés de la Voix (Président A. LECONTE)
 l’Association des Stomisés (Président M. Jean Paul FAILLET).

La Recherche :

En 2011, nous avons pu consacrer 241 500.00 euros à l'aide à la Recherche, soit une augmentation de 9 % par rapport à l'année précédente.
Le Professeur Alain PUISIEUX Directeur du Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon nous indique les jeunes chercheurs dignes d’intérêt. Le Docteur Jean Louis REQUIN, président d'honneur, délégué à la Recherche, valide ces informations et présente les équipes au vote du Conseil d’Administration.

En septembre, conjointement avec les Amis de l’Université de Lyon, nous avons remis, dans les locaux du Centre Léon Bérard, la seconde partie du « Prix Jeune Chercheur » à M. Laurent BARTHOLIN. En remerciement, il a organisé une visite passionnante de son laboratoire et a montré de manière très didactique aux bénévoles qui avaient fait le déplacement, les différents aspects de ses travaux .

Nous recherchons toutes les bonnes volontés du département, notamment dans les cantons où nous n'avons pas d'antenne, afin d'étendre nos actions de collectes de fonds, mais aussi afin de venir en aide aux malades et à leur famille, informer, et grâce à l'imagination des délégations cantonales, apporter des animations innovantes dans les villes et les villages.

A vous toutes et à vous tous qui vous dévouez pour notre cause, au nom des malades, de leurs proches, et au nom des chercheurs, un grand merci.


L'Editorial du Président
Février 2012

EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

La connaissance de la maladie cancéreuse devient de plus en plus précise. Le rythme des découvertes s'accélère depuis quelques années. La conséquence en est que les thérapeutiques anticancéreuses deviennent de mieux  en mieux ciblées.

Ces molécules agissent au cœur de la cellule cancéreuse. Certaines d'entre elles sont ciblées sur les anomalies moléculaires directement responsables de la transformation cancéreuse, d'autres bloquent les facteurs favorisant la progression tumorale, d'autres agissent par immunothérapie...

La précision de ces traitements les rend plus faciles à tolérer et beaucoup moins délabrant que les chimiothérapies classiques, mais  au prix d'un coût considérable.
Les Britanniques ont fait le choix économique de ne pas offrir ces molécules à tous leurs malades.
La France continue de prendre en charge la totalité de ces nouveaux traitements chez tous les malades, mais il faudra bien que les Français comprennent qu'il ne sera plus possible indéfiniment de rembourser le petit rhume, la courbature du lundi matin  ou la "crise de foie" des lendemains de fête, si l'on veut pouvoir continuer à donner les meilleurs traitements possibles à nos malades graves.

Chaque molécule découverte implique des années de recherche à de multiples équipes de très haut niveau. Tous les chercheurs que nous côtoyons nous le disent : "La recherche sur le cancer a davantage progressé depuis dix ans qu'au cours des cinquante dernières années. Les découvertes s'accélèrent. On a une connaissance de plus en plus fine et précise des mécanismes d'apparition de la maladie".

Le caritatif apporte 40 % des ressources indispensables à la recherche. Sans notre soutien, sans votre aide, sans votre générosité, près de la moitié des projets de recherche risquerait d'être abandonnés.

Ce n'est pas le moment de relâcher notre effort, poursuivons sans faiblir notre soutien aux chercheurs.

AVERTISSEMENT
23 janvier 2012


Un problème informatique a profondément désorganisé ce site. Nous procédons à la vérification et éventuellement à la réinstallation des 174 pages du site, chapitre après chapitre.
Nous vous prions d'excuser le désagrément que cela vous entraîne, et vous demandons de nous signaler les lacunes ou les erreurs que vous pourriez constater. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre patience

L'Editorial du Président
Décembre 2011
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer
  • L'année 2011 se termine. Grâce à la générosité des donateurs, grâce à l'engagement des bénévoles, nous avons pu remplir nos engagements vis-à-vis des chercheurs, pour lesquels notre soutien financier est crucial. Nous avons pu poursuivre nos autres actions avec l'aide de nos partenaires.
    Dans cette période de fêtes, ayons une pensée pour ceux à qui l'on vient de révéler leur diagnostic, et pour qui l'année s'ouvre sur des perspectives assombries.
    Dans cette période de festins et de cadeaux, soyons généreux afin que notre contribution financière permette de raccourcir le chemin vers la rémission, vers la guérison, vers l'espoir.
    Avec nos remerciements pour ce que vous avez déjà fait, et pour ce que vous ferez encore pour  la Ligue contre le cancer, au nom des chercheurs, des malades et de leurs proches, je vous présente mes vœux pour l'année 2012, vœux de bonne ou de meilleure santé, de bonheur et de paix, pour vous, et pour tous ceux qui vous sont chers.

L'Editorial du Président
Octobre 2011
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

La dernière augmentation du prix du tabac a fait se déchainer les commentaires dans la grande presse. Certains n'hésitant pas à parler de "honte" devant cette envolée du prix des cigarettes.
Jadis une campagne contre l'hécatombe routière scandait "Ca n'arrive pas qu'aux autres". Les fumeurs se croient invulnérables, comme jadis les chauffards, et clament leur droit à la liberté, alors que le tabac les enchaine par la dépendance qu'il induit et en tue un sur deux.
Sait-on bien que le tabac tue 65.000 personnes en France chaque année...
Si on ne fait rien, on a calculé que le tabac tuera 165.000 personnes en France chaque année dans 15 ans.
Le tabac coûte (en soins divers) deux fois plus qu'il ne rapporte en taxes.
Cancers du poumon, cancers ORL, cancers de la vessie, des reins, des uretères, cancer du pancréas, du colon...et aussi infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux, artérite des jambes, emphysème, Alzheimer...le liste est interminable et indiscutable des morts atroces dues au tabac.
On a pu dire que le nombre de cancers serait divisé par DEUX si le tabac disparaissait.
                   Le risque de cancer commence 15 ans après la première cigarette....et on voit maintenant couramment des enfants de 11 ans fumer à la sortie des collèges...faites le calcul....

L'Editorial du Président
Septembre 2011

EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

La crise financière qui frappe la planète a des répercussions sur la vie de chacun d'entre nous. La rigueur économique qui en est l'inévitable conséquence aggrave les conditions financières de nos concitoyens. Il devient plus difficile d'être généreux, bien que ce ne soient pas toujours les plus démunis qui soient les moins altruistes.

La maladie se moque des tempêtes  bancaires, et le cancer continue à frapper autour de nous. Les difficultés économiques vont même probablement en augmenter la gravité, en faisant négliger l'instant d'un dépistage ou en retardant une consultation, sous le poids des difficultés quotidiennes et des soucis.

Comme il faut cependant toujours positiver dans les circonstances difficiles, réjouissons-nous du fait que la politique de rigueur récemment dévoilée, se soit appesantie sur le prix du tabac, de l'alcool et des boissons sucrées, grands pourvoyeurs d'innombrables cancers, soit directement soit par l'obésité induite.

Les chercheurs que nous soutenons ont un besoin urgent et pressant de votre aide. Les avancées de la recherche ne peuvent se passer de votre soutien. Le manque d'argent retarde les découvertes.

Les besoins financiers des équipes de recherche contre le cancer n'ont pas diminué.
Nous leur avons promis notre aide.

Nous avons besoin de votre générosité pour assurer les programmes d'Aide à la Recherche auxquels nous nous sommes engagés auprès des équipes du Centre Léon Bérard et des Hospices Civils de Lyon.

Au nom des malades, de leurs proches et au nom des chercheurs, d'avance merci.

Rapport moral du Président sur l'exercice 2010 (extraits)
Assemblée Générale du 10 mai 2011, Bourg-en-Bresse
La poursuite de la crise économique mondiale et la morosité nationale ont durement touché nombre d'organisations caritatives.
La Ligue contre le cancer a mieux résisté que d'autres, grâce à sa bonne image.
Le Comité de l'Ain n'a pas eu à déplorer de chute significative des dons.
Notre organisation cantonale au plus près du public, la présence fidèle à nos cotés des chercheurs de très haut niveau que nous soutenons, la clarté de nos bilans, la présentation transparente de nos missions et de nos valeurs, contribuent certainement à fidéliser nos donateurs.
Ainsi, les dons ont légèrement augmenté par rapport à 2009.
En outre, cette année, les délégations cantonales ont rivalisé d'énergie, d'imagination et d'efficacité. Cela a permis de dégager des ressources importantes.
Nous avons toujours fait le choix de consacrer la totalité des dons à l'aide à la recherche.
Les bons résultats de 2010 nous ont ainsi permis d'honorer la totalité de nos engagements vis-à-vis des chercheurs, et de terminer les plans triennaux de financement engagés.
Les autres postes de nos missions, information, prévention, dépistage, et surtout aide financière aux malades et aux familles, sont financés par nos autres sources de ressources, et en particulier par les subventions.
La baisse sans préavis, et que nous avons appris par les journaux, de 80 % de la subvention du Conseil Général nous a contraints à faire des choix douloureux dans les dossiers d'aide qui nous ont été soumis.
La courtoisie souriante, la précision, la disponibilité et l'efficacité de nos collaboratrices Patricia GLATTARD et Pascale COLAS contribuent au renom de notre Comité.

LE COMITE :
Conseil d'administration : Le Conseil d'Administration s'est réuni 4 fois au cours de l'exercice 2010.

Les délégations cantonales : 12 délégations + un correspondant.

- CEYZERIAT : Des problèmes relationnels graves avec le siège nous ont contraints à exiger la démission de la responsable, ce qui a entraîné la fermeture de cette délégation, malgré plusieurs actions bénéficiaires.
- BORDS de VEYLE : Une nouvelle délégation a vu le jour grâce à l’aide énergique de M. Etienne ROBIN, maire de Mézériat. Elle réunit des bénévoles de Mézériat, Chaveyriat et sans doute prochainement de Vonnas. La responsable est Madame Dominique PERRADIN.
- BELLEY : des contacts ont été pris avec le maire et avec le Lion's Club pour créer une délégation.

Les autres délégations restent inchangées :

LA VIE DE L'ASSOCIATION :

Les legs : Il n’y a pas eu de legs important en 2010.
Nous avons continué nos visites chez les notaires.

Les missions sociales : au cours de l'exercice 2010, elles ont représenté :

     o L'action pour les malades pour 22 009,09 euros
     o L'aide à la recherche pour 221 500,00 euros
     o La Prévention, l'information, le dépistage pour 61 047,00euros

Le site Internet :
Notre comité est un des rares à posséder son propre site internet.
Les échos que nous en avons sont flatteurs.
L’existence de ce site contribue à donner une image moderne de notre Comité et illustre notre mission d’information.
En moyenne, il reçoit plus de 6.500 visiteurs par mois. La progression est constante et régulière. Plusieurs fois par semaine on nous pose des questions par l’intermédiaire du site.
Mais le don en ligne reste très rare, peut être par visibilité trop discrète (à laquelle nous avons tenté de remédier) ou par crainte des internautes vis-à-vis du paiement en ligne, bien qu’il soit sécurisé.

Prévention, Dépistage, Information :

       Prévention tabagisme :
Le vice-président Simon Moyal et 30 bénévoles se dépensent sans compter et avec passion, afin d’apporter l’information sur le tabac aux enfants de CM1 et CM2., dans l’espoir de leur donner les arguments pour repousser les tentations tabagiques des plus grands à leur arrivée au collège.
Le Docteur Patricia FAUROBERT médecin tabacologue assure le soutien scientifique indispensable aux bénévoles. Elle participe fidèlement à leur formation, et les tient au courant de l’actualité de la lutte anti-tabac au cours des réunions régulières organisées par Simon Moyal.
La passion est ce qui résume le mieux cette commission.
En 2010, elle a ainsi informé 2800 enfants.
Les demandes sont de plus en plus nombreuses. La région de Belley est intéressée. L’éloignement géographique ne va pas sans poser des problèmes. La création d’une délégation à Belley permettrait d’y remédier.
Plusieurs autres comités départementaux nous ont demandé des conseils, tant cette commission a une action exemplaire

       Dépistage :
Le Comité de l’Ain est évidemment toujours associé à l’ODLC 01, organisme départemental de gestion des dépistages. Les dépistages sont maintenant bien en place dans l’Ain. Si le dépistage du sein marche mieux que dans beaucoup d’autres départements, il ne rencontre pas encore l’adhésion de toutes les femmes concernées. Le dépistage du colon monte en puissance. Nous contribuons, à chaque occasion, à expliquer l’intérêt de ces dépistages.

       Information :
J’ai été sollicité pour animer une vingtaine de causeries, exposés, conférences sur différents sujets touchant au cancer, à ses origines, à sa prévention, aux dépistages. Ces interventions ont été faites à la demande de lycées, d’écoles d’infirmiers, de délégations de la Ligue, de commissions communales d’action sociale, de mutuelles ou de caisses de retraite lors de leurs assemblées générales.

L’aide aux malades :

      A - L’aide financière : les membres de la commission d'aide sociale du Comité se réunissent au moins une fois par mois. Au cours de l'année 2010, la baisse de 80 % de la subvention du Conseil Général, nous a contraints de refuser notre aide à un certain nombre de familles, poussées à la précarité par le cancer, et qui n’entraient pas dans le cadre des aides officielles.
79 dossiers de secours ont été examinés, 38 ont été acceptés.
9 890.47euros ont été accordés.

      B - Le Soutien Psychologique aux Malades et à leurs Familles :
73 patients ont été reçus, totalisant 178 consultations pour 10 025 euros.
En décembre 2010, le Comité a reçu la démission de Valérie DEBROUVER Psychologue Clinicienne à VILLARS. Madame GIL MAGNIN de BOURG en BRESSE a signé récemment la convention.

      C - La mise en place d'un ESPACE LIGUE INFORMATION : ce projet a émergé en novembre 2009. La demande en était forte. 10 personnes ont suivi la formation proposée et assurée par le Ligue Nationale.
Cet E.L.I. fonctionne depuis avril 2010. Le coût de fonctionnement est nul. La fréquentation est encore confidentielle, mais nous savions avant de commencer qu’une première année avec 50 demandeurs serait un franc succès. Les retours que nous en avons indiquent en tous cas la satisfaction des personnes qui nous rendent visite
Cet Espace mobilise trois médecins et une infirmière, à raison d’une permanence de deux heures chaque après midi du mardi au vendredi.

      D - Le Comité Départemental de l’AIN de la Lutte contre le CANCER poursuit son soutien financier et moral à trois Associations :
- l’Association de Soutien aux Soins Palliatifs (A.S.S.P. Président Dr Jean Pierre BUCHER)
- l’Association d’Aide aux Mutilés de la Voix (Président A. LECONTE)- l’Association des Stomisés (Président M. Jean Paul FAILLET).


La Recherche :

En 2010, nous avons pu consacrer 221 500.00 euros à l'aide à la Recherche.
Le Professeur Alain PUISIEUX Directeur du nouveau Centre de Recherche en Cancérologie, et administrateur de notre Comité nous indique les jeunes chercheurs dignes d’intérêt. Le Docteur Jean Louis REQUIN, président d'honneur, délégué à la Recherche, valide ces informations et présente les équipes au vote du Conseil d’Administration.

Nous avons financé en 2010 :
Pf Emmanuel DELAY et Dr Véronique MAGUER-SATTA (Centre Léon Bérard) :  "implication des cellules souches dans le devenir des cancers du sein" : 40.000 euros
Pf Alain PUISIEUX et Dr Stéphana ANSIEAU : (Centre Léon Bérard) : Inactivation des systèmes de sauvegarde cellulaire et métastases. Protéines Twist : 50.000 euros
Pf Gilles FREYER, Pf François-Noël GILLY, Pf Jacques SAMARUT, Pf Olivier GLEHEN : (Lyon Sud) : Ciblage thérapeutique en oncologie et dans les carcinoses péritonéales : 60.000 euros
Docteur Virginie VLAEMINCK-GUILLEM : (Lyon Sud) : Analyse protéomique de l'immunome dans le pseudo-myxome péritonéal et les cancers primitifs du péritoine : 30.000 euros
Laurent BARTHOLIN (Centre Léon Bérard) Cancer du pancréas, Prix Jeune chercheur : 1.500 euros
Virginie PETRILLI : (Centre Léon Bérard) : Inflammation et cancer : 20.000 euros
Pf Olivier GLEHEN et Laurent VILLENEUVE (Lyon Sud) Tumeurs rares du péritoine : 20.000 euros



Le Centre Léon Bérard a tenu à honorer les 25 ans que Jean-Louis REQUIN a passé à aider la recherche en cancérologie.
Le 30 juin 2010, son nom a été donné à une salle de réunion d’un nouveau bâtiment du Centre,au cours d’une cérémonie officielle, à laquelle assistaient de nombreux bénévoles.
Le Professeur Gilbert LENOIR, président national de la Ligue et ancien chercheur lyonnais, avait tenu à assister à cette émouvante manifestation, dont l’honneur a rejailli sur l’ensemble du Comité de l’Ain.

En septembre, conjointement avec les Amis de l’Université de Lyon, nous avons remis pour la première fois le « Prix Jeune Chercheur ». Il a été attribué à M. Laurent BARTHOLIN, et remis dans les salons de la préfecture, en présence de M. le Préfet.

Je vous remercie de votre attention.

L'Editorial du Président
Avril 2011
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

Les paquets de cigarettes vont désormais afficher des photographies assez épouvantables dans le but de dissuader les fumeurs.
La dépendance à la nicotine étant ce qu’elle est, et les « cigarettiers » étant parfaitement au fait des manipulations chimiques nécessaires pour rendre les fumeurs encore plus "accros", il y a fort à parier que ces photographies deviendront très vite invisibles aux yeux des fumeurs, comme l’est devenue la fameuse mention « Le tabac tue »  des années 90.

Le tabac tue  en effet. Et pas seulement les autres.
Actuellement il tue une personne toutes les sept secondes dans le monde.

Il est responsable en France de 66.000 morts chaque année, par cancer : poumon, langue, larynx, pharynx, œsophage, vessie, reins, pancréas….ou par affection cardio-vasculaire : infarctus du myocarde, angine de poitrine, accident vasculaire cérébral, artérite des membres inférieurs….
La liste est malheureusement loin d’être complète.

Si on ne fait rien, on estime qu’en 2025 le tabac tuera en France chaque année 165.000 personnes, fumeurs actifs ou fumeurs passifs.

Le cancer du poumon peut apparaître 15 ans après la première cigarette.
Des enfants de 11 ans sont déjà fumeurs…..

Le Comité de l’Ain de la Ligue contre le cancer mène depuis 2003 une action exemplaire auprès des écoliers de CM1 et surtout CM2 afin de les armer pour mieux résister à la tentation tabagique des plus grands lorsqu’ils arriveront au collège.
En 2010 nous avons ainsi informé 2900 enfants.
Dans les pays qui ont commencé avant nous à diffuser cette information, le suivi de la méthode a montré que la moitié des enfants ainsi informés en primaire, ne fumaient pas lorsqu'ils arrivaient à l'âge adulte.

La passion que mettent nos 28 bénévoles chargés de cette action est remarquable. Ils sont soutenus et formés par le vice-président Simon Moyal et le Docteur Patricia Faurobert médecin tabacologue qui s'investissent à fond dans leur mission.

A la demande des enseignants qui nous sollicitent, notre action s’étend peu à peu à l’ensemble de l'Ain. Mais nous manquons de bénévoles à l'est du département.

Nous travaillons pour l’avenir.
Aidez nous, rejoignez nous.
 

L'Editorial du Président
Février 2011
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

Nous entamons la nouvelle année avec confiance, en dépit des difficultés.
L'année dernière  la baisse brutale et sans préavis de près de 80 % de la subvention du Conseil Général a été un mauvais coup. L'énergie déployée par les délégations cantonales a permis de l'atténuer un peu. Nous venons d'apprendre que cette subvention ne sera pas augmentée en 2011.

Mais la naissance de nouvelles délégations cantonales nous permet de garder espoir.
Et l'enthousiasme des bénévoles, leur efficacité, leur imagination, sont communicatifs.

Plus que jamais nous sommes déterminés dans notre action : soutenir la recherche, aider les malades et leurs proches, promouvoir la prévention et le dépistage.

Ici, sur notre site internet, nous poursuivons toujours les mêmes buts : vous informer sur nos actions, vous rendre compte dans la transparence la plus parfaite de l’utilisation des fonds que vous nous confiez, vous montrer l’action des bénévoles sur le terrain, au plus près de chez vous, vous apporter le témoignage de personnes touchées par la maladie, vous tenir au courant de l'actualité de la recherche en cancérologie….

Au centre de nos préoccupations, les malades et les chercheurs.

Tout doit converger pour accélérer les progrès, améliorer les conditions, entourer les malades et leurs proches, informer, prévenir, dépister, pour soigner de mieux en mieux.

Sans vous, rien ne peut se faire. Aidez nous à conduire à bien nos missions.

 

L'Editorial du Président
Décembre 2010

EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

L'année 2010 va bientôt se terminer. Elle n'a été facile pour personne. Toutefois la générosité de chacun d'entre vous, le dévouement de nos bénévoles ont permis de respecter les engagements que nous avions pris vis-à-vis des chercheurs du Centre Léon Bérard et des Hospices Civils de Lyon..

Nous avons pu aussi aider les familles touchées par la maladie et la précarité, et bien sûr poursuivre nos missions d'écoute et d'information. L'E.L.I., Espace Ligue Information que nous avons ouvert en avril commence à recevoir des visiteurs, qui nous l'espérons contribueront à le faire connaître.

Votre aide est vitale, afin de nous permettre de continuer dans la voie que vous nous avez demandé de suivre, à un moment où les résultats dans le traitement du cancer, toutes formes confondues, deviennent enfin encourageants.

Avec mes remerciements, au nom des chercheurs, des malades et de leurs proches, permettez moi dès à présent de vous présenter mes vœux pour la nouvelle année, vœux de santé bien évidemment, mais aussi de sérénité et d'harmonie pour vous et pour tous ceux qui vous entourent.

L'Editorial du Président
Septembre 2010
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

La dotation de fonctionnement des laboratoires de recherche cancérologique ne couvre que 20 % des besoins.
La recherche a plus que jamais besoin d’argent.
Vos dons sont essentiels pour que vive la recherche contre le cancer.
Le Comité de l’Ain soutient des équipes de chercheurs du Centre Léon Bérard et des Hospices Civils de Lyon.
Ces chercheurs vous les connaissez. Ils viennent chaque printemps vous présenter l’avancement de leurs travaux, et vous exprimer leur reconnaissance, lors de l’Assemblée Générale.
Vous pouvez les approcher et leur poser toutes les questions qui vous intriguent lors des visites de leurs laboratoires.
Ils ne peuvent vivre et travailler que grâce à vos dons.

Le gouvernement vient de nous rassurer : L’exonération fiscale des dons aux œuvres reconnues d’utilité publique, comme la Ligue contre le cancer, ne sera ni modifiée ni supprimée.
Un euro donné ne vous coûte ainsi que 44 centimes.

Nous avons besoin de vous, les malades et leurs proches ont besoin de vous, les chercheurs ne peuvent continuer sans votre aide.

Rapport moral  du Président sur l'exercice 2009 (extraits)
Assemblée Générale du 11 mai 2010, Montrevel-en-Bresse

RAPPORT MORAL de l'EXERCICE 2009
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

La survenue de la crise financière, suivie de la crise économique, nous a fait redouter, en même temps, une chute du nombre et des montants des dons et parallèlement des besoins d'aide croissants. Si ces besoins ont effectivement augmenté, en raison de la précarité engendrée par la conjoncture et la maladie, les dons n'ont pas subi d'érosion significative en 2009. Cela est dû, probablement, à la présentation claire de nos valeurs et de nos missions, certainement à la fidélisation de nos donateurs par la qualité des chercheurs que nous soutenons, certainement aussi par leur proximité géographique rassurante dans les hôpitaux lyonnais. Cela est dû enfin indiscutablement au maillage réalisé par nos délégations cantonales, ainsi que par l'énergie et l'imagination développées par leurs bénévoles.  

LE COMITE :
Conseil d'administration : il s'est étoffé  par la venue du docteur Jean Paul RENAND Administrateur élu lors de la dernière Assemblée Générale 2009, qui s'est parfaitement intégré à l'équipe.
Les délégations cantonales : 12 délégations + un correspondant.
Les mouvements :
ü      BOURG EN BRESSE : Le Docteur Jean Paul RENAND a su fédérer autour de lui une solide équipe de 25 bénévoles.
ü      CEYZERIAT : Mme Marie-Pierre CHARRETON-GENEVOIS a repris le flambeau avec une petite équipe tonique de 6 membres.
ü      OYONNAX : Mme Yvette JANNET a constitué son équipe.
ü      ST DENIS LES BOURG : M. Henri MERLE a succédé à M. Jean DUMONT qui a souhaité passer la main après des années de dévouement pour cette délégation.
ü      DELEGATION DE ST TRIVIER DE COURTES : Mme Mauricette LOUIS responsable nous a fait part de sa démission ainsi que celle de l'ensemble de ses bénévoles, en cours d'année, en raison de leur âge.
Les autres délégations restent inchangées.

LA VIE de l'ASSOCIATION :
 
Les legs qui nous avaient, dans le passé, permis de financer généreusement la recherche se sont à peu près taris en 2009. Les visites que nous avons faites auprès des notaires serviront peut être dans le futur à éviter un éparpillement des legs.
Les missions sociales : au cours de l'exercice 2009, elles ont représenté :
o        L'action pour les malades pour 33 455 euros
o        L'aide à la recherche pour 235 381 euros
o        La Prévention, l'information, le dépistage pour  60 974 euros

Le site Internet : Le comité de l’Ain est un des 12 comités de la Ligue (sur 103 départements) à s’être doté d’un site internet. En moyenne, notre site reçoit 2000 visiteurs par mois.

Prévention, Dépistage, Information :
Prévention tabagisme : Le vice-président Simon Moyal et 27 bénévoles apportent l’information sur le tabac auprès des enfants de CM1 et CM2, avant leur entrée en 6ème et le contact tentateur de plus grands élèves. Le Docteur Patricia Faurobert médecin tabacologue participe activement à la formation des bénévoles et sans ménager sa peine leur assure le soutient scientifique indispensable. En 2009, cette commission a ainsi informé 2000 enfants, avec l’accord de l’Inspection d’Académie, et sur demande des enseignants concernés. Cette action est exemplaire, et plusieurs autres comités départementaux nous ont demandé des conseils.
Dépistage :Le Comité de l’Ain est étroitement associé à l’ODLC 01, organisme départemental de gestion des dépistages. Plusieurs actions se sont déroulées conjointement : Mars bleu pour le colo-rectal, octobre rose pour le sein, Rencontres d’Automne ….
Je tiens à remercier M Faillet, d’ailleurs administrateur de notre Comité, et qui nous accompagne en tant que président départemental des Stomisés, pour apporter son témoignage lors de nos interventions sur le cancer colo-rectal.
Information : J’ai personnellement animé une vingtaine de causeries, exposés, conférences sur différents sujets touchant au cancer, à la demande d’écoles, de délégations de la Ligue, de commissions communales d’action sociale, de mutuelles ou de caisses de retraite lors de leurs assemblées générales.

L'aide aux malades :
A -  L’aide financière : les membres de la commission se réunissent une fois par mois. Au cours de l'année 2009, 85 dossiers de secours ont été examinés, 58 ont  été acceptés. 12 659.51 euros ont été accordés.
B - Le Soutien Psychologique aux Malades et à leurs Familles : 2 nouvelles psychologues ont été recrutées, ce qui monte à 8 le nombre des psycho-oncologues qui travaillent pour nous, par l'intermédiaire de la MSA. 75 patients ont été reçus, totalisant 222 consultations pour 15 649.47 euros.
C - La mise en place d'un ESPACE LIGUE INFORMATION : ce projet a émergé en novembre 2009. La demande en était forte. 10 personnes ont suivi la formation proposée et assurée par le Ligue Nationale. Cet Espace est opérationnel depuis début Avril 2010.
D - Partenariat avec les associations des Stomisés, des Mutilés de la Voix, Soutient et de Soins palliatifs.

La Recherche : En 2009, nous avons pu consacrer   235 381 euros à l'aide à la Recherche.

Pr Emmanuel DELAY et Dr Véronique MAGUER SATTA (Centre Léon Bérard) :  "implication des cellules souches dans le devenir des cancers du sein"    = 145.381 €
Ä
  Pr Éric WATTEL (Centre Léon Bérard) : "ciblage thérapeutique des leucémies, c'est-à-dire l'amélioration de l'efficacité des traitements"    = 25.000 € 
Ä  Pr Alain PUISIEUX et Dr Stéphane ANSIEAU (Centre Léon Bérard) : "Inactivationdes systèmes de sauvegardes cellulaires et métastase = 20.000 €
Ä  Pr Claire RODRIGUEZ LAFRASSE (Lyon Sud) :"Radiosensibilisation tumorale"= 25.000€                                                                                                                                          Ä  Prs Gilles FREYER, François Noël GILLY, Jacques SAMARUT et Olivier GLEHEN (Lyon Sud) : "ciblage thérapeutique en oncologie et dans les carcinoses péritonéales"  = 10.000 €
Ä  Dr Virginie VLAEMINCK GUILLEM (Lyon Sud) : "analyse protéomique de l'immunome dans le pseudomyxome péritonéal et les cancers primitifs du péritoine"   =  10.000 €

 

             

L'Editorial du Président
Avril 2010

EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

La maladie cancéreuse, outre ses conséquences physiques et morales, peut être socialement dévastatrice. Elle est aussi un facteur quasi constant de paupérisation.
Le Comité de l’Ain de la Ligue a une commission d’aide sociale qui vient en aide aux plus démunis.
La précarité des personnes auxquelles nous prêtons assistance est de plus en plus importante, et les dossiers sont de plus en plus nombreux et de plus en plus lourds.
Le budget des aides financières de l'ensemble des Comités départementaux de la Ligue contre le cancer a progressé récemment de 47 %.
 
(Dans le même temps le président du Conseil Général de l'Ain nous écrivait pour nous annoncer qu'il baissait la subvention à la Ligue de l'Ain de 78 % : Cherchez l'erreur.....)

Lorsque les tourments financiers s’ajoutent à l’effroi du diagnostic, aux douleurs et aux effets secondaires des traitements, la situation devient vite inextricable pour les malades et leurs proches, qui ne parviennent plus à se retrouver dans les arcanes administratives.
C’est pour cette raison que le Comité de l’Ain vient d’ouvrir un E.L.I., Espace Ligue Information, afin d’accueillir librement tous ceux qui rencontrent des difficultés sociales, financières ou administratives liées au cancer.
Afin d’accueillir aussi les personnes qui se posent des questions sur la prévention, sur le dépistage, et sur la maladie en général.

Ce lieu d’écoute et de conseil est hors parcours de soin.
L’accès est libre et gratuit, anonyme et confidentiel, avec ou sans rendez vous, du lundi au vendredi de 15 heures à 17 heures.

Les bénévoles qui vous répondront sont des professionnels de santé, médecins et infirmières, spécialement formés à cette mission.

Si vous vous sentez concernés, ou si vous connaissez dans votre entourage des personnes en difficulté, appelez le 04 74 22 58 96.

L'Editorial du Président
Février 2010

EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

Le Comité de l'Ain de la Ligue contre le Cancer s'adresse à vous par mon truchement.

Le but de ce site Internet est de vous informer, de vous rendre des comptes, de vous montrer toute l'activité déployée par les bénévoles, de vous tenir au courant de l'actualité en cancérologie, des progrès dans les examens et dans les traitements.

Nous ne serions rien sans nos délégations cantonales. Aidez nous à couvrir tout le département. Nous n'avons pas de délégation dans le Pays de Gex, ni à Belley, ni à Bellegarde. Il n'est pas imaginable que d'aussi grandes zones soient dépourvues de personnes dévouées et généreuses. Aidez nous à les découvrir, aidez les à se révéler.

Vous qui lisez ce site, vous qui le trouvez digne d'intérêt, faites le connaître à vos relations, aidez nous à étendre notre maillage de bénévoles. Cela nous permettra d'honorer nos engagements, voire de les dépasser, auprès des chercheurs, auprès des malades, auprès de leurs familles.

D'avance je vous en remercie.

L'Editorial du Président
décembre 2009

EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

Au plus haut niveau de l'État, le Président de la République, en présentant le Plan-Cancer n° 2, a appelé à rassembler toutes les énergies contre le cancer, qu'il a qualifié de véritable drame de société.

Cependant, dans l'Ain, le Comité départemental de la Ligue contre le Cancer va devoir affronter 2010 avec une situation financière soudain affaiblie par une décision qui lui est imposée sans préavis : Le Conseil Général a divisé par 4,5 sa subvention.

L'aide à la Recherche reste évidemment notre cœur de cible, et nous poursuivrons notre soutien aux chercheurs au même taux que lors des années précédentes.
Lors du dernier conseil d'administration du Comité de l'Ain de la Ligue contre le Cancer, qui s'est tenu le 15 décembre, nous avons décidé de soutenir quatre équipes de chercheurs du Centre Léon Bérard et des Hospices Civils de Lyon.
Il s'agit des équipes des Professeurs Alain PUISIEUX, Olivier GLEHEN, Véronique MAGUER-SATTA et Virginie VLAEMINCK.

La baisse de nos ressources va malheureusement nous obliger à restreindre notre soutien aux associations de malades, à diminuer notre implication dans l'information sur le tabac dans les classes de CM1 et CM2, et à ralentir nos actions  en faveur de la prévention et du dépistage.

La rigueur de notre gestion, déjà très stricte, nous permettra, nous l'espérons, de faire bénéficier chacune de ces actions de la moindre embellie financière.

C'est pourquoi, et plus que jamais, nous aurons besoin de l'énergie et de la générosité de tous en 2010.

Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année.
J'ai une pensée toute particulière pour celles et ceux qui sont en ce moment touchés par la maladie.
Je forme des vœux fervents pour que 2010 soit pour chacun, une bonne et heureuse année.

L'Editorial du Président
novembre 2009

EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

En 1999, les premiers États Généraux du Cancer, organisés par la Ligue contre le cancer avaient permis de prendre conscience d'un certain nombre d'imperfections ou d'obstacles dans la prise en charge de la maladie cancéreuse.
Cela avait abouti en 2002 à la mise en œuvre du premier "Plan-Cancer", avec ses 70 mesures.
Beaucoup d'entre elles ont été appliquées et ont contribué à faire disparaître de nombreuses difficultés.

D'autres n'ont pu encore se déployer complètement.
Enfin de nouveaux problèmes se sont fait jour, notamment avec les difficultés sociales que rencontrent les malades dans la période de l'après-cancer. 

Le second "Plan-Cancer" vient d'être publié. Il couvrira la période 2009- 2014.
Il va poursuivre l'action entreprise et approfondira ce qui n'a pu être qu'effleuré.

Les questions environnementales sont au cœur de ce second Plan, avec la lutte contre les inégalités territoriales et les inégalités sociales, avec la valorisation des acteurs hors l'hôpital, avec la facilitation du retour rapide à domicile.

L'après-maladie est un des axes majeurs de ce nouveau Plan, qui va viser à aider les malades guéris à se réinsérer dans la société.

Le fait que l'on se préoccupe de l'après maladie est un signe fort des progrès accomplis dans les traitements.

Bien entendu, au cœur de ce second Plan-Cancer, le financement de la recherche sera poursuivi et intensifié.

La part que la Ligue devrait consacrer à la Recherche pendant cette période sera de 175.000.000 d'euros.

Plus que jamais nous avons besoin de tous les dévouements, financiers évidemment, mais aussi bénévoles pour nous aider à progresser.

 

L'Editorial du Président
octobre 2009
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

Le meilleur des traitements du cancer, c'est son diagnostic précoce.
Dans l'Ain, deux dépistages organisés existent :
Le dépistage du cancer colo-rectal termine sa première année d'installation. Les premiers résultats semblent encourageants.

Le dépistage organisé du cancer du sein est effectif depuis 5 ans.
L'Ain fait partie des "bons élèves" en France avec un taux de participation de 56 %.
C'est mieux que dans d'autres régions, mais ce chiffre de 56 % signifie malheureusement que 44 % des femmes concernées par ce dépistage ne s'y soumettent pas.
Lorsqu'on leur en demande la raison, elles répondent souvent : "parce que cela ne les concerne pas"…..

Et pourtant les chiffres sont têtus : parmi elles, une sur 7 fera un cancer du sein.

Lorsqu'elles consulteront enfin, on aura perdu de trop nombreux mois. Les traitements seront lourds, très lourds, et les résultats incertains.

Le dépistage organisé du cancer du sein est gratuit, rapide.
Il s'adresse aux femmes de 50 à 74 ans.
Il fait appel à des installations sévèrement contrôlées.
Il exige une lecture des radiographies par deux radiologues différents.

Dans quelques semaines "Octobre Rose" vous rappellera ce dépistage.
Cette année, faites le vous faire, et conseillez le à celles qui vous sont chères.
De nombreuses vies en dépendent

 

L'Editorial du Président
juillet 2009
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

Voici venue la période des vacances, du repos, de la détente en famille ou des voyages lointains.
Je vous souhaite à toutes et à tous un excellent été.

Cependant, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour ceux qui viennent d’apprendre cette nouvelle terrifiante, ce diagnostic que chacun redoute d’entendre, le concernant lui-même ou concernant un proche, un ascendant ou pire s’il existe un pire en ce domaine, concernant un enfant.
Je pense aussi à ceux qui devront poursuivre un traitement éprouvant pendant ces semaines de canicule.
Je pense aux équipes de chercheurs que le Comité de l’Ain soutient. Elles ne partiront pas en vacances, et  vont poursuivre inlassablement leurs travaux.

              En cette période de repos estival, interrogeons-nous pour savoir comment mieux aider les chercheurs, comment les soutenir, comment les encourager.
Comment aider à aplanir les difficultés des malades et des familles.
Comment augmenter les performances des actions de prévention et de dépistage que nous menons.

Chacun d’entre nous peut décider de donner un peu de son temps et de sa générosité à la rentrée.

En devenant actif au sein de la Ligue, en animant une délégation cantonale existante, en lui apportant des projets, des idées, voire en créant une nouvelle délégation là où il n’en existe pas encore.

Si ce projet vous tente vous trouverez sur le site que vous êtes en train de consulter toutes les indications pratiques pour le concrétiser.
N’hésitez plus, rejoignez nous, nous avons besoin de vous.
Les chercheurs ont besoin de vous.
Les malades ont besoin de vous.

 

Rapport moral de l'exercice 2008 du Président (extraits)
Avril 2009
RAPPORT MORAL de l'EXERCICE 2008
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

Après le changement de Président survenu en 2007, le Comité de l’AIN de la Ligue contre le CANCER a cherché, et je l'espère, a trouvé un nouvel équilibre.
L'énergie déployée par les différentes délégations et leurs bénévoles, l'efficacité sans faille de nos collaborateurs ont été pour beaucoup dans la réussite de cette année 2008, même si la conjoncture n'est pas encourageante.
Le maintien des frais généraux à un taux particulièrement bas est dû à la vigilance constante de chacun et notamment de nos collaboratrices Patricia Glattard et Pascale Colas.

LE COMITE :

Le Conseil d’Administration a recruté deux nouveaux administrateurs : Dr Henri BREUIL et M. Lucien BERGER. Il a regretté la démission du Dr Louis JANNEL.
Les délégations cantonales : réactivation de la délégation de BOURG en BRESSE sous l'impulsion du Docteur Jean Paul RENAND,  et de la délégation d'OYONNAX sous la responsabilité de Madame Yvette JANNET. Changement de responsable pour la délégation de ST DENIS lès BOURG : M. Henri Claude MERLE succède à M. Jean DUMONT.

LE SITE INTERNET :
La réactivation et la mise en route du Site Internet du Comité de l'AIN peut permettre de toucher et d'intéresser des populations peu accessibles aux moyens habituels de démarchage. Conçu et construit par M. Jean Marie DEPREZ Administrateur, Secrétaire Général Adjoint du Comité en 2008, il a maintenant trouvé sa vitesse de croisière. Chacun de nous se doit de le faire connaître.

LA VIE de l'ASSOCIATION :

Les frais de fonctionnement ont augmenté modérément. Ils ont représenté en 2008, 3,7 % de notre budget contre 2,4 % en 2007. Cela est dû à des rentrées moindres et à la nécessité d'indexer les retraites du personnel.

Les frais d’appel au Public :  Remarquablement bien organisés et suivis par M. Jean DUMONT, Secrétaire Général, ils ont suivi l'augmentation des frais de publipostage.

Les dons ont diminué de près de 7 % en 2008.
Cette baisse, déjà amorcée au cours des années précédentes est, en partie, liée aux difficultés financières puis économiques et sociales actuelles.
Le don moyen a une valeur à peu près stable mais le nombre de donateurs diminue. C'est le rôle des délégations de mobiliser de nouveaux bénévoles. C'est de la responsabilité du Président de fonder de nouvelles délégations.

Les frais de manifestation : les recettes ont diminué par le fait même que les manifestations elles-mêmes ont été moins nombreuses. Les manifestations culturelles continuent à bien marcher.

Les legs ont beaucoup apporté dans le passé. Ils atteignaient 473 029 € en 2007, et ne se sont élevés qu'à 28 541 € en 2008. Cette diminution explique que nos recettes sont très largement moins importantes en 2008 qu'en 2007.
Dans cette conjoncture, il convient de tout mettre en œuvre pour que la volonté des testataires soit bien explicitée. Les conseils avisés des notaires leur permettent une approche plus précise.
Chacun des notaires de l'AIN sera visité par le Président.

Les provisions financières : le bilan au 31 décembre 2008 ne fait plus ressortir de sommes importantes au titre des fonds placés ou des créances à recevoir à l'actif, ni de montants élevés au titre des provisions inscrites au passif (ceci était le fait des legs).

Les missions sociales :

             Au cours de l’exercice 2008, elles ont atteint 85 % de nos ressources.

- L’Aide à la RECHERCHE a pu être augmentée de 13.4 %
- L’action pour les MALADES : continue de baisser en raison de la diminution des aides au retour à domicile et du désintérêt relatif vis-à-vis du soutien psychologique.
- La Prévention, l’Information et le Dépistage :
- L’Information sur le Tabagisme : des bénévoles toujours dynamiques et motivés interviennent dans des classes primaires CM1 / CM2 très intéressées et de plus en plus nombreuses. En 2008, plus de 2 000 élèves ont été sensibilisés aux méfaits du tabac. Monsieur Simon MOYAL Vice-Président Délégué à la Prévention gère cette commission avec passion et compétence.
- Le Dépistage du Cancer du sein : nous participons au Comité de Pilotage de l'ODLC.
- Le Dépistage du Cancer colon : la couverture du département s'est terminée en octobre 2008. Les premiers résultats sont très encourageants. De très nombreuses conférences ont été animées avec l'assistance de Monsieur Jean Paul FAILLET Président des Stomisés de l'AIN.

L'AIDE à LA RECHERCHE

Avec 623.137 € consacrés à l'aide à la Recherche, nous avons atteint un chiffre record dans l'histoire de notre Comité, et cela grâce à la gestion remarquable des années précédentes, grâce aux legs dont nous avons bénéficié et grâce à la vigilance rigoureuse de chacun quant aux frais généraux.

L'ensemble des 103 comités départementaux verse 23 millions d'euros à la Recherche.
Le comité de l'AIN, à lui seul, verse plus de 620.000 euros, soit 400.000 euros de plus que la moyenne nationale.

LES PERSPECTIVES 2009 :

La crise économique risque de diminuer nos ressources.
Pourtant la recherche aura toujours autant besoin de notre aide.
Comparé à d'autres départements, nous avons un faible ratio "adhérents/population".
Il appartient au Président de susciter la création de nouvelles délégations, là où nous en avons pas : Bellegarde, le Pays de Gex, Belley.
Il appartient aux délégations existantes de rechercher de nouveaux bénévoles, de nouveaux donateurs.

Vous qui lisez ceci, si vous désirez donner un peu de votre temps et de votre énergie à aider les autres, rejoignez nous, écrivez nous, téléphonez nous, nous avons terriblement besoin de vous, de votre enthousiasme et de votre générosité de cœur.
 

L'intégralité du rapport moral 2008 du Président sera proposée à l'approbation de l'Assemblée Générale du Comité de l'Ain, le 9 juin 2009, au centre festif de Ceyzériat, à partir de 17 heures.


 

L'Editorial du Président
mars 2009


EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

HUMPHREY BOGART, YUL BRYNNER, COW-BOYS, TABAC, CANNABIS et CANCERS.....
Chez les plus jeunes, la consommation de cannabis évolue vers un usage régulier, encouragé par un discours de pseudo-intellectuels, banalisateur et rassurant.
L'Institut national de Veille sanitaire (InVs) évalue à 8,7 % la population des jeunes de 18-25 ans, qui fument au moins dix joints par mois.

Le delta-9-tétrahydrocannabinol ou THC, la substance psycho active du cannabis n'est pas cancérigène.
La nicotine du tabac ne l'est pas non plus. On sait pourtant que la fumée du tabac est indiscutablement cancérigène.

De même la fumée du cannabis contient quatre groupes de substances hautement cancérigènes : benzopyrènes, cadmium, dioxine et nitrosamine.
Elles contaminent les cellules alvéolaires des poumons lors de l'inhalation de la fumée du cannabis.
En outre, la résine de cannabis utilisée en Europe est fabriquée au mieux avec de la bouse de vache séchée, au pire avec de l'huile de vidange usagée et contient alors des métaux lourds, plomb, mercure….
Pour faire bonne mesure, en matière de cancérogenèse, il est habituel de mélanger cannabis et tabac dans les "joints", ce qui conjugue les principes toxiques des deux drogues.
Enfin, la consommation du cannabis est très souvent associée, en particulier chez les plus jeunes, à des comportements à risque pour de nombreuses pathologies (alcool, VIH, traumatologie de la route….). Les dégâts cérébraux irréversibles dûs au cannabis sont maintenant bien connus.

Par ailleurs, une étude publiée le 9 février 2009 dans la revue "Cancer" par Stephen M. Schwartz et collaborateurs du Centre de Recherche Contre le Cancer de Seattle montre de façon certaine que la consommation de cannabis accroît le risque de cancer du testicule de manière importante. Le risque est augmenté de 70 % chez les fumeurs occasionnels de marijuana, et est multiplié par 2 chez les hommes qui en fument régulièrement depuis l'adolescence.
La progression de l'incidence de la forme la plus agressive de la maladie est parallèle à la consommation de cannabis, en Europe, en Amérique du Nord et en Australie. Il existe au niveau des testicules un récepteur au THC. Ce THC prendrait alors la place d'une molécule endogène qui protège contre le cancer du testicule. Cette molécule protectrice serait inhibée par la marijuana.

Il y a 50 ans le tabagisme était sur tous les écrans de cinéma. Tous les acteurs fumaient. Les cow-boys faisaient la publicité des cigarettes.
Pour n'en citer que quelques uns, Humphrey Bogart est mort des conséquences de l'association tabac-alcool. John Wayne est décédé d'un cancer pulmonaire et Yul Brynner a été emporté par un cancer des poumons, après avoir consacré les derniers mois de sa vie à dénoncer le danger du tabac qui le tuait.
Deux des cow-boys publicitaires, et plus près de nous, les chanteurs Gilbert Bécaud et Jacques Brel sont morts de la même maladie.

Les films récents semblent faire l'apologie de la marijuana. On y voit de plus en plus souvent des adultes, des parents et de jeunes adolescents fumer des joints.

Faudra t il, comme pour le tabac, attendre 50 ans pour qu'enfin on comprenne le danger mortel de cette toxicomanie au cannabis ?

Le Président,
Docteur Jean BRUHIERE

L'Editorial du Président
Janvier 2009
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

En ce début d'année 2009, permettez-moi de présenter mes meilleurs vœux de santé, de bonheur et de sérénité à chacun et chacune d'entre vous, ainsi qu'à ceux qui vous sont chers.

Plus que jamais la Ligue contre le cancer répond à sa vocation "Tout ce qu'il est possible de faire contre le cancer, la Ligue le fait" :

Le 23 novembre dernier a eu lieu, à la Défense à PARIS, la 1ère Convention de la Société face au cancer. Elle a réuni 2800 personnes et a posé les bases d'une transformation de la société française face à la maladie, pour une lutte moderne, efficace et humaniste.

Le nouveau Plan Cancer sera élaboré par le Professeur GRÜNFELD au cours du premier trimestre 2009. La Ligue est associée à ce travail considérable.

Le Comité "Éthique et Cancer" a été installé le 19 septembre.

Le Colloque National de la Recherche de la Ligue aura lieu fin Janvier à MONTPELLIER

La Ligue est l'interlocuteur des Ministres de la Santé et de l'Économie à travers les structures AERAS et AIDEA.

A l'échelon départemental, le Comité de l'AIN aura consacré en 2008 : 84% de son budget à la recherche, 8% à ses autres actions, avec des frais de fonctionnement qui n'excèdent pas 8%.

Notre site Internet, en cours de construction, sera terminé dans quelques jours. Le Conseil d'Administration et moi-même souhaitons qu'il réponde à vos besoins et vous apporte les renseignements et les informations que vous désirez. Nous sommes à votre écoute pour l'améliorer.

Bien entendu, le Conseil d'Administration, les délégations cantonales et moi-même sommes là pour répondre à toutes vos questions concernant la maladie, sa prise en charge et nos actions.

Je vous renouvelle mes meilleurs vœux et vous remercie de votre engagement.

Le Président,
Docteur Jean BRUHIERE

L'Editorial du Président
Trim 4 2008
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

Il y a dix ans, les Premiers États Généraux des Malades du Cancer avaient beaucoup contribué à l'élaboration du "Plan Cancer" et à ses 70 mesures. Le moment est venu de la mobilisation générale et de l'évaluation des actions.
La Ligue, premier financeur privé contre le Cancer, s'est toujours préoccupée de tous les aspects de la maladie : Aide à la Recherche évidemment, mais également Prévention, Dépistage, et Aide aux malades.
Depuis sa fondation en 1918, la Ligue affirme que le cancer n'est pas seulement un problème médical, mais aussi un problème majeur de société. Beaucoup trop souvent les malades se trouvent encore "marginalisés", psychologiquement ou matériellement par leur maladie. A l'heure où de plus en plus de malades sont guéris, seule une mobilisation générale de tous, peut changer le regard de la société vis à vis des malades et de la maladie cancéreuse. En même temps, une meilleure compréhension de cette maladie par la Société peut grandement stimuler la recherche et augmenter les résultats des traitements.
C'est pour cette raison que la Ligue Contre le Cancer organise le 23 novembre 2008, à la Grande Arche de la Défense, la 1ère Convention de la Société face au cancer, avec trois axes principaux de débat : - Le cancer facteur d'inégalités (vulnérabilité face au cancer, facteur de précarité, facteur d'exclusion, disparités régionales), - Quels choix pour accompagner les progrès thérapeutiques et sociaux (problèmes éthiques, économiques),
- Mobiliser la Société (changer l'image du cancer auprès de la population).
On sait d'ores et déjà que cette 1ère Convention apportera tellement de questions qu'elle sera nécessairement suivie d'autres qui permettront de mesurer les progrès accomplis. Pour cela, la Ligue va mobiliser toutes les forces volontaires. Comme l'exprime le Professeur Larra, président national, grâce au maillage territorial de ses Comités Départementaux la Ligue est une force sociale de terrain qui a la légitimité et les moyens de mettre en lumière les nouvelles questions qui se posent. Des acteurs bénévoles de la Ligue et des membres de la Société Civile sont invités à venir participer et s'exprimer à la Grande Arche de la Défense.
Dans un prochain numéro de l'Espoir, nous vous rendrons compte de cette 1ère Convention.
Dans le présent numéro, nous avons choisi de donner la parole à quelques uns des chercheurs que le Comité de l'Ain contribue à soutenir, afin qu'ils nous informent de l'avancée des travaux.
Vous le verrez en les lisant, jamais notre bulletin n'a mieux mérité son titre.

L'Editorial du Président
Trim 3 2008
EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

Les erreurs ou les faiblesses de notre système de santé font souvent la une des médias. Ses performances intéressent moins les journalistes.
Pourtant les comparaisons internationales soulignent régulièrement la grande qualité de la médecine française.
Pour la première fois dans l'histoire de la cancérologie, une enquête mondiale, l'étude Concorde, a comparé le taux de guérison dans trente et un pays, sur les cinq continents, pendant neuf ans, des cancers les plus fréquents : sein, prostate, colo-rectum.
Elle a ainsi étudié le devenir de 1,9 millions de malades.
Les résultats, sous la direction du Pf Michel Coleman de Londres, viennent d'être publiés par "The Lancet Oncology".
Les taux de guérison calculés dans cette enquête sont valables pour l'année 1999. Ces taux se sont encore améliorés depuis neuf ans, mais le classement des pays reste inchangé.
La France se situe parmi les sept premiers pays ayant les meilleurs taux de survie.
En particulier nous avons les meilleurs résultats de toute l'Europe pour le cancer colo-rectal. La mise en œuvre récente du dépistage systématique devrait encore améliorer ce score.
De même, le dépistage systématique du cancer du sein devrait nous rapprocher du taux de 84 % des américains.
En 1918, lorsque Justin Godart fonda la Ligue Contre le Cancer, on ne guérissait que 3 % des cancers. De nos jours, en France, plus de 80 % des femmes ayant eu un cancer du sein sont en vie cinq après le diagnostic.
Ces progrès magnifiques, ces résultats dont la communauté médicale française peut s'enorgueillir à juste titre, n'ont pu être obtenus que grâce aux efforts de tous, médecins, chercheurs, bénévoles, donateurs.
Afin que de plus en plus de malades guérissent, nous avons besoin de vous tous, de votre générosité, de votre dévouement, de votre disponibilité, de votre temps.
Merci de votre engagement au sein de la Ligue Contre le Cancer.
 

L'Editorial du Président
Trim 2
2008


EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

Il y a un an le Docteur REQUIN nous annonçait sa décision de mettre fin à ses fonctions de Président, indiquant que "l'éternité" n'est pas inscrite dans nos statuts, et souhaitant que le renouvellement se fasse dans la continuité.
J'ai eu l'honneur et la lourde tâche de lui succéder.
J'apporte aujourd'hui le bilan de cette première année.
Les fonds affectés aux missions sociales, dont l'aide à la Recherche, ont représenté cette année 84 % de notre budget (81 % en 2006). Nos frais de fonctionnement ont été de 8 % (9% l’an passé).
L'action du Comité de l'Ain s'est donc poursuivie en 2007-2008 dans la ligne qui fut la nôtre depuis des années : donner l'essentiel de nos ressources à la Recherche, en choisissant un petit nombre d'équipes très performantes.
Parallèlement cette année, et bien dans l'esprit de la Ligue, qui est la seule ONG à appréhender tous les volets de la maladie cancéreuse, nous avons développé les actions de prévention et de dépistage, vis-à-vis du tabac, du cancer du sein et du cancer colo-rectal, avec des résultats plus qu'encourageants.
Tout cela n'a pu se faire que grâce à l'aide de chacun, avec le soutien et l'énergie de tous les bénévoles.
Des progrès importants ont été réalisés dans le diagnostic, le traitement et les chances de guérison de la maladie cancéreuse au cours des trente dernières années.
C'est en grande partie grâce aux efforts de chacun d'entre vous.
Au nom des malades, des familles et des chercheurs, un grand merci, et que cela vous soit un encouragement à poursuivre votre tâche et à faire des émules.
 

L'Editorial du Président
Trim 1 2008

EDITORIAL
Dr Jean Bruhière, Président du Comité de l'Ain de la Ligue contre le cancer

La lecture des statistiques peut sembler désespérante : On observe au cours des dernières décennies, une augmentation continue du nombre de décès par cancer.
En réalité, cette augmentation est due à l’accroissement et au vieillissement de la population. L’analyse fine de résultats montre en fait que le risque de décès par cancer diminue nettement. On constate que les cancers de mauvais pronostic sont moins fréquents, remplacés dans les statistiques par des cancers de bon pronostic. Cela est dû en partie à de multiples facteurs environnementaux. En outre, ces cancers de bon pronostic sont diagnostiqués plus tôt grâce aux programmes de dépistage, et aux techniques d’examens. Parallèlement les possibilités thérapeutiques ont davantage progressé au cours des cinq dernières années qu’au cours des trente ans précédents. Cette évolution augmente le nombre de patients guéris. Elle contribue aussi au changement de la prise en charge, qui ne se préoccupe plus uniquement de la survie, mais prend en compte la qualité de la vie et de l’après maladie. La Ligue contribue à cette évolution en aidant les chercheurs. Grâce à votre générosité, le Comité de l’AIN a pu récemment prendre en charge l’assistance financière d’une nouvelle équipe de chercheurs, celle du Professeur Emmanuel DELAY qui travaille sur certaines cellules souches au Centre Léon BERARD. Nous pouvons l’aider pendant une courte période. Nous avons besoin de vos dons pour pouvoir continuer. D’avance et au nom des malades et de leurs familles, soyez remerciés.
 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Humphrey Bogart


Yul Brynner


Jacques Brel