Ligue contre le Cancer
Comité de l'Ain

 

56 Rue Bourgmayer
Bourg en Bresse 01

Tél:  04 74 22 58 96
  
www.liguecancer01.net

               

Chercher

   

   
Actualités  
A la une
Dernières actualités
Les dossiers
Agenda
   
Le Comité de l'Ain  
Son organisation
Ses résultats
Les Délégations cantonales
La vie des Délégations
Nous contacter
   
Nos missions  
Soutenir la recherche
Les dépistages
Prévention Information
L'aide aux malades
   
Comment nous aider  
Faites un don
Devenez bénévole
Devenez partenaire
Faites un legs
   
Informations utiles  
Avez vous une question ?
Documentations
Adresses et liens locaux
La Ligue et le cancer
Cancer Info Service
   
   
 
      Les actualités du Comité de l'Ain  

 

 

 

 

Retour à la liste des actualités

2018_3_ Mars Bleu peut vous sauver la vie


Aujourd'hui encore, et malgré les dépistages préconisés, plus de 42 000 nouveaux cas de cancer colo-rectal sont détectés en France chaque année. Ils sont responsables de plus de 17 000 décès annuels. Le cancer colo-rectal est le deuxième plus fréquent cancer chez les femmes (après le cancer du sein). Il est le troisième plus fréquent cancer chez les hommes (après les cancers de la prostate et du poumon).

Avec plus de 40 % de décès, le cancer colo-rectal est la deuxième cause de décès par cancer, après celui du poumon.
Pourtant, diagnostiqué  de façon précoce, 90 % de ces cancers peuvent être guéris.

L'objectif du dépistage est de faire baisser de 15 à 20 % la mortalité de cette maladie. En France on se heurte à l'absence d'adhésion du public à ce dépistage pourtant fort simple, gratuit, et qui pourrait sauver de très nombreuses vies.

Les dernières statistiques montrent que le pourcentage de sujets invités qui ont effectivement réalisé le test n'est que de 33,5 % pour la France entière, et de 36,8 % dans le département de l’Ain. On est loin des 45 % jugés acceptables au niveau européen, et des 80 % des pays scandinaves. En France, la population cible est encore beaucoup trop peu nombreuse à participer.

 

Un certain nombre d'actions sont entreprises pour expliquer au public tout le bénéfice qu’il y a à se faire dépister à temps.

 

Mars Bleu dans les médias

C’est ainsi que depuis quelques années, le mois de mars, « Mars bleu » est consacré à la promotion du dépistage du cancer colo-rectal. Des spots télévisés sont diffusés très régulièrement, presque chaque soir sur les différentes chaînes. Des affiches sont placardées dans les lieux publics, les pharmacies, les caisses d'assurance-maladie, les mutuelles.…

Journée d'information à la clinique Convert de Bourg-en-Bresse

Afin de permettre de lever le doute, craintes de ses préjugés, la clinique Convert de Bourg-en-Bresse, membre du groupe Ramsey Générale de Santé, premier acteur privé en cancérologie, en partenariat avec le laboratoire Roche, organise une journée d'information sur le dépistage du cancer colo-rectal : mercredi 7 mars de 9 heures  à 17 heures, dans les locaux de la clinique, route de Jasseron à Bourg-en-Bresse.

Des spécialistes seront présents pour répondre à vos questions et un dispositif de démonstration vous permettra de voir l'intérieur d'un colon sain.

 

Le Colon-Tour ® à Bellegarde sur Valserinne

Le jeudi 15 mars et le vendredi 16 mars, de 10 heures à 17 heures, dans la grande salle de la mairie de Bellegarde-sur-Valserine, le Colon-Tour ® sera installé. Il s'agit d'une structure gonflable d'une dizaine de mètres de long. Il représente un colon, que l'on peut parcourir en compagnie d'un médecin spécialiste qui explique les différentes pathologies représentées en 3 D.

Différents représentants du corps médical pourront répondre à toutes vos questions. L’ODLC 01, organisme de gestion des dépistages dans notre département sera représenté par son responsable le Dr Christian Balamou et ses collaboratrices. Différents stands de diététiciennes, de mutuelles, ou d'assurance-maladie seront également présents et pourront satisfaire à vos interrogations.

Le dépistage du cancer colo-rectal en pratique :

Les polypes ou cancers colorectaux provoquent des saignements souvent minimes et donc, difficiles voire impossibles à détecter à l'œil nu.
Le nouveau test de dépistage est un test immunologique, qui recherche la présence de sang humain dans les selles. Il s'agit d'un test rapide, facile, indolore, à faire chez soi.

Ce test immunologique s’adresse aux femmes et aux hommes, âgés de 50 à 74 ans. C’est dans cette tranche d’âge que l’on trouve 95 % des cancers colorectaux. Ces personnes sont invitées tous les 2 ans à consulter leur médecin traitant qui leur remettra le test.  

Toutefois, en cas de symptômes intestinaux, de saignement visible, ou d’antécédents familiaux ou personnels, le médecin ne remettra pas le test, mais conseillera une coloscopie d’emblée. 

Lorsque le test est réalisé, il est adressé au laboratoire par la poste. Le laboratoire transmet le résultat sous 15 jours, avec copies au médecin traitant et à l’ODLC 01. 

Si le résultat du test est positif (environ 4,5 % des cas), cela ne signifie pas qu’il y a un cancer mais que du sang a été détecté dans les selles. On conseille alors de passer une coloscopie : dans plus de la moitié des cas, la coloscopie ne décèle aucune anomalie. Dans les autres cas, elle peut détecter (et traiter) un polype dans 30 à 40 % des cas et un cancer dans 8 % des cas.

Si le résultat est négatif (95,5 % des cas) : cela signifie qu'aucun saignement pouvant témoigner de la présence d'un cancer ou de lésions précancéreuses n'a été détecté au moment du test. Ne pas oublier pas de refaire le test tous les 2 ans.

En conclusion :

Le cancer colorectal est un drame de santé publique. Un dépistage existe qui pourrait faire diminuer notablement la mortalité due à ce cancer.

Vous avez reçu une invitation à le réaliser ? Renseignez vous, interrogez votre médecin, votre infirmière, votre pharmacien, et effectuez le test de dépistage : Cela peut vous sauver la vie !


 

   

Actualité choisie par votre Comité de l'Ain