Ligue contre le Cancer
Comité de l'Ain

 

56 Rue Bourgmayer
Bourg en Bresse 01

Tél:  04 74 22 58 96
  
www.liguecancer01.net

               

Chercher

   

   
Actualités  
A la une
Dernières actualités
Les dossiers
Agenda
   
Le Comité de l'Ain  
Son organisation
Ses résultats
Les Délégations cantonales
La vie des Délégations
Nous contacter
   
Nos missions  
Soutenir la recherche
Les dépistages
Prévention Information
L'aide aux malades
   
Comment nous aider  
Faites un don
Devenez bénévole
Devenez partenaire
Faites un legs
   
Informations utiles  
Avez vous une question ?
Documentations
Adresses et liens locaux
La Ligue et le cancer
Cancer Info Service
   
   
 
      Les actualités du Comité de l'Ain  

 

 

 

 

Retour à la liste des actualités

2016_9_Le surpoids favorise de nombreux cancers

Selon une étude récente, le surpoids est lié à huit types de cancers supplémentaires 

Le CIRC (centre international de recherche contre le cancer, basé à Lyon) a publié en août 2016 dans la revue de New England Journal of une étude qui tire la sonnette d'alarme : le surpoids et l'obésité sont responsables de 500 000 cancers dans le monde.

L'excès pondéral est défini par le chiffre de l’IMC (indice de masse corporelle : poids divisé par le carré de la taille : ainsi 80 kg pour 1 m 80 : IMC égal 24,7).

On parle de surpoids pour un IMG supérieur à 25 et d'obésité lorsque l'IMC dépasse 30.

Selon l’OMS (organisation mondiale de la santé), le nombre de cas d'obésité a doublé dans le monde depuis 1980. 

« GLOBOCAN », une base de données comportant l'incidence et la mortalité par cancer dans 184 pays conclut que l'excédent pondéral est devenu un risque majeur de cancers, responsable de 3,6 % des nouveaux cas dans le monde. 

Les pays les plus développés sont les plus touchés avec 5,2 % des cancers imputables à l'obésité, contre 1,5 % en Afrique subsaharienne, mais 6,5 % en Europe de l'Est. 

Ce phénomène touche principalement les femmes. Le CIRC affirme que 10 % des cancers du sein pourraient être évités en gardant un poids « normal ».
On considère que l'excédent pondéral provoque une surproduction d'œstrogènes, de testostérone et d'insuline. C'est un des éléments favorisant l'apparition de cancers. Le surpoids peut également entraîner des réactions inflammatoires potentiellement cancérigènes. 

Graham COLDITZ, président du groupe de travail du CIRC sur le sujet, incrimine le surpoids et l'obésité dans la survenue de cancers du sein (après la ménopause), de l'endomètre (utérus) mais également du côlon, du foie, de l'estomac, des ovaires, de la thyroïde, de la vésicule biliaire, du pancréas, et du cerveau (méningiome). 

Le président du CIRC a rappelé que des éléments d'hygiène de vie comme un régime alimentaire équilibré, une stabilité pondérale, une pratique régulière de l'exercice physique, et bien entendu l'arrêt du tabac, peuvent avoir un effet important pour réduire le risque de multiples formes de cancers. 

 

   

Actualité choisie par votre Comité de l'Ain